NOUVELLES

Des policiers du Service de police de la Ville de Montréal s'envolent pour Haïti

14/10/2013 10:36 EDT | Actualisé 14/12/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Une trentaine de policiers canadiens, dont 14 membres du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), quittent le pays pour une mission d'un an en Haïti. Ils formeront certains de leurs collègues haïtiens aux méthodes policières canadiennes.

Des membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), de la Sûreté du Québec (SQ) et du SPVM seront du voyage.

La porte-parole du SPVM, Annie Lemieux, participera à cette mission d'un an. Elle est emballée à l'idée d'aller aider des collègues d'un autre pays. « C'est formidable d'avoir le privilège qu'on a de pouvoir faire ça, d'aller transmettre mes connaissances, mes valeurs, non seulement avec les policiers haïtiens, mais aussi avec le peuple haïtien », a expliqué Mme Lemieux peu avant de prendre s'envoler pour Haïti.

Un vieux routier de ces échanges, le lieutenant de la SQ Mario Lagacé estime qu'elle devra s'adapter à la culture haïtienne. Le vétéran de trois missions en Haïti souligne que la tâche des policiers canadiens en est désormais une de vérification des patrouilles des forces policières haïtiennes. « On leur donne des outils, on leur transmet nos informations, [mais] ils doivent l'adapter à leurs coutumes et à leur culture », explique-t-il.

M. Lagacé souligne qu'il y a des différences au code de la sécurité routière, au Code criminel et sur les procédures d'arrestations qui risquent de frapper Mme Lemieux. « Le plus gros choc, pour notre consoeur qui s'en va là-bas, sera l'adaptation au début, poursuit-il. La vitesse, qui n'est pas notre vitesse. »

Des policiers canadiens oeuvrent en Haïti depuis 1993, mais la force de l'Organisation des Nations unies (ONU) à laquelle participeront les 31 policiers canadiens est en activité depuis 2004. Depuis cette date, entre 85 et 90 policiers canadiens se rendent en Haïti chaque année. Des 87 policiers canadiens de service en Haïti, seulement 7 sont des femmes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Balade à Port-au-Prince