NOUVELLES

Côté promet de ne pas hausser les taxes municipales au-delà du taux d'inflation

14/10/2013 01:46 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

S'il est élu maire de Montréal, Marcel Côté s'engage à ne pas hausser les taxes municipales au-delà du taux d'inflation.

Le chef de Coalition Montréal a fait cette promesse lundi matin dans le cadre du dévoilement d'une série de mesures visant à « soulager les contribuables ».

M. Côté veut aussi instaurer un mécanisme électronique de paiement mensuel des taxes. « On le fait pour les cartes de crédit, on peut certainement le faire pour les taxes », a-t-il déclaré.

Il entend également obtenir une meilleure collaboration entre la ville-centre et les arrondissements afin de réaliser des économies et de réinvestir dans les infrastructures déficientes, notamment la réfection et à la mise à niveau des rues, des trottoirs et des égouts.

Marcel Côté veut aussi permettre aux cols bleus de participer aux appels d'offres pour des projets d'infrastructures, faisant ainsi compétition avec le secteur privé. « Les cols bleus sont d'accord parce que ça va leur permettre de montrer qu'ils sont bons et de rétablir leur image », a indiqué le chef de Coalition Montréal.

Selon lui, cette recette a été mise en place dans d'autres villes, avec succès.

« Je ne veux pas une job, je veux un mandat »

Mais Marcel Côté, qui essaie d'oublier les accrocs de la semaine dernière, notamment la controverse des appels automatisés, a cependant dû se défendre sur son véritable désir de devenir maire de Montréal.

Samedi, il confiait à un journaliste du Journal de Montréal qu'il ne cherchait pas vraiment à être maire de Montréal.

« Je cherche de la population un mandat. Je ne veux pas la job de maire pour avoir la job de maire. Je n'avais pas besoin de ça il y a trois mois. Je suis capable de payer mes voyages à l'étranger. Par contre, ce que je veux c'est un mandat très clair. »

PLUS:rc