NOUVELLES

BlackBerry veut rassurer ses clients avec une campagne de pub

14/10/2013 06:30 EDT | Actualisé 14/12/2013 05:12 EST
DR

Le fabricant canadien de téléphones intelligents en difficulté BlackBerry a lancé une campagne publicitaire pour tenter de rassurer ses clients sur le fait qu'il ne va pas disparaître.

«Vous pouvez continuer à compter sur BlackBerry», affirme-t-il dans une lettre ouverte qui doit paraître dans le Washington Post mardi ainsi que dans d'autres médias.

«Nous disposons de quantités substantielles de liquidités et d'un bilan sans dette», argumente BlackBerry dans cette lettre, rappelant que le groupe est en train de «se restructurer avec pour objectif de diminuer ses dépenses de 50% afin de devenir une organisation très efficace».

BlackBerry reconnaît qu'il traverse «des moments périlleux» mais il assure que le groupe «prend des décisions difficiles pour renforcer BlackBerry».

BlackBerry envisage notamment sa mise en vente, parmi d'autres «options stratégiques».

Il a signé une lettre d'intention pour une offre de rachat, à 4,7 milliards de dollars, du fonds Fairfax Financial Holdings Limited, mais a laissé la porte ouverte à d'autres offres.

La semaine dernière, le co-fondateur de BlackBerry Mike Lazaridis a indiqué dans un document boursier qu'il avait augmenté sa part dans l'entreprise, et qu'il avait l'intention de faire une offre d'achat.

Le fonds de capital-risque Cerberus Capital Management, spécialisé dans les entreprises en difficulté, a également fait part de son intérêt pour BlackBerry.

Certains analystes estiment toutefois que BlackBerry a pris tellement de retard face à des fabricants de smartphones, comme Google et son système opérationnel Android ou le géant informatique Apple, que sa seule issue serait un démantèlement qui sauvegarderait son logiciel et ses services.

BlackBerry compte toujours 70 millions d'abonnés dans le monde mais la plupart d'entre eux utilisent de vieux modèles de téléphones, tandis que les modèles plus récents utilisant la plateforme opérationnelle BlackBerry 10 peinent à trouver leur public.

Le mois dernier, l'entreprise a annoncé qu'elle allait licencier 4.500 personnes, un tiers de ses effectifs mondiaux, après avoir perdu 965 millions de dollars au dernier trimestre alors que ses ventes s'effondraient.

BlackBerry disposait toutefois encore de 2,6 milliards de dollars de liquidités à la fin du dernier trimestre, un trésor de guerre qui date de l'époque où il dominait encore le marché des téléphones multifonction.

INOLTRE SU HUFFPOST

Lancement du BlackBerry 10