NOUVELLES

Une vague d'attentats tue au moins 42 personnes en Irak

13/10/2013 07:44 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

BAGDAD - Une vague d'attentats à la voiture piégée survenus dans des villes à majorité chiites un peu partout en Irak, dimanche, ont fait au moins 42 morts et des dizaines de blessés, ont annoncé les autorités.

Les attaques n'ont pas été revendiquées, mais ce type de procédé est souvent utilisé par l'aile irakienne d'Al-Qaïda.

Le groupe sunnite et les autres extrémistes de la même confession prennent souvent pour cible les civils chiites afin de miner le gouvernement irakien, qui est dominé par les chiites.

Al-Qaïda considère les chiites comme des hérétiques.

L'attentat le plus mortel s'est produit à Hilla, une ville située à environ 95 kilomètres au sud de Bagdad. Deux bombes dissimulées dans des automobiles ont explosé l'une après l'autre près d'un marché extérieur, tuant huit personnes et en blessant 22 autres.

Des déflagrations sont également survenues dans les villes de Suwayrah, de Kout, de Samawa, de Diwaniya, de Samarra, de Bassora, de Mahmoudiyah et de Madâ'in. La plupart des attaques visaient des marchés ou des gares routières.

Une bombe a également détoné à proximité d'un terrain de soccer à Nahrwan, une banlieue chiite de Bagdad. Trois personnes ont perdu la vie et 15 autres ont été blessées.

Des représentants des autorités médicales ont confirmé le bilan sous le couvert de l'anonymat.

Plus de 5000 Irakiens ont été tués depuis le début des attentats en avril à la suite d'un raid effectué par les forces de sécurité contre un camp de protestation érigé par des sunnites à Hawija, dans le nord de l'Irak.

PLUS:pc