NOUVELLES

Un meurtre provoque des représailles contre les Caucasiens du Nord à Moscou

13/10/2013 04:36 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

MOSCOU - Le meurtre par arme blanche d'un homme russe a provoqué une vague de colère contre les personnes originaires du Caucase à Moscou, où des manifestants sont entrés de force dans un centre commercial et ont pillé un entrepôt de légumes dimanche soir. La police a arrêté des centaines de personnes.

La victime aurait été tuée par un assaillant originaire du Caucase du Nord, une région du sud de la Russie dont la population est majoritairement musulmane. Plusieurs personnes originaires du Caucase travaillent dans le centre commercial attaqué et dans de nombreux marchés de légumes à travers la capitale.

Le Comité d'enquête russe, la principale agence d'enquête en Russie, a déclaré dans un communiqué que la victime, un homme de 25 ans, avait été tuée lors d'une dispute au sujet de sa copine alors que le couple rentrait à la maison jeudi. Les enquêteurs ont interrogé des témoins, précise le communiqué.

La police a diffusé une photo du suspect prise par une caméra de surveillance, mais ne l'a pas identifié.

Des images diffusées en direct par la chaîne de télévision Dozhd montrent les troubles de dimanche soir à Biryulyovo, un quartier populaire à l'extrémité sud de Moscou. Des centaines de Russes ont participé à l'émeute et certains scandaient des slogans nationalistes.

La police municipale a appelé des renforts pour tenter d'apaiser les violences. La police a également renforcé ses patrouilles à travers Moscou et a bouclé une grande place située près du Kremlin pour empêcher une répétition des émeutes de 2010, quand des milliers de nationalistes et de partisans de soccer avaient manifesté contre le meurtre d'un Russe durant un affrontement entre des partisans et des Caucasiens du Nord.

La police moscovite a arrêté plusieurs personnes après que des manifestants eurent fracassé les vitres du centre commercial. D'autres manifestants ont lancé des bouteilles et des ordures sur les policiers pour demander la libération des personnes détenues, a rapporté l'agence de presse Interfax.

Des centaines de personnes se sont alors dirigées à pied vers un entrepôt de légumes des environs. Le chef de la police de Moscou, Anatoli Iakounine, a déclaré devant les caméras de télévision que des manifestants avaient renversé des véhicules.

Des centaines de policiers ont tenté de les freiner, mais des dizaines de personnes ont quand même réussi à entrer dans l'entrepôt. La police a indiqué avoir arrêté environ 200 personnes dans l'entrepôt. Plus tard dans la soirée, des manifestants se sont réunis de nouveau devant le centre commercial et ont affronté la police, ce qui a mené à l'arrestation d'une centaine d'autres personnes.

PLUS:pc