NOUVELLES

Les Roumains toujours mobilisés contre un projet de mine canadienne

13/10/2013 11:43 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

Des milliers de manifestants ont bloqué une importante artère du centre de la capitale de la Roumanie, dimanche, pour protester contre la création de ce qui pourrait être la plus grande mine d'or en Europe, un projet mené par une société minière canadienne.

Les manifestants ont marché devant les bureaux du gouvernement en scandant « Votre trahison se mesure en or! ».

Des rassemblements ont aussi eu lieu dans d'autres villes de la Roumanie, notamment à Cluj, où des milliers de personnes ont réclamé que le lieu historique, où la mine à ciel ouvert sera exploitée, soit inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'entreprise minière canadienne Gabriel Resources tente depuis 14 ans d'obtenir les permis nécessaires pour exploiter l'or à Rosia Montana, en Transylvanie, dans le nord-ouest de la Roumanie.

L'or de la région est exploité depuis l'époque romaine, voire avant, mais les activités minières y ont cessé depuis quelques années. Les techniques de l'entreprise canadienne seraient beaucoup plus efficaces que celles utilisées précédemment, mais nécessiteraient de détruire quatre montagnes.

La mine contiendrait 314 tonnes d'or et 1500 tonnes d'argent. Le projet de Gabriel Resources permettrait d'extraire tout l'or et l'argent de la région en quelques décennies.

Les manifestations ont commencé quand le gouvernement a présenté un projet de loi au Parlement le 27 août, appelant les députés à donner leur appui à ce projet controversé. Un vote est attendu dans les prochaines semaines.

Les opposants au projet critiquent l'utilisation de cyanure dans le processus d'extraction, tandis que d'autres estiment que la Roumanie n'a pas assez à gagner avec cette mine.

Toutefois, les partisans du projet font valoir qu'il permettra de créer des emplois pour les mineurs au chômage et de fournir des investissements étrangers vitaux dans cette région défavorisée.

La minière canadienne a promis de protéger l'environnement et les monuments historiques de Rosia Montana.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc