Jocelyn Desjardins, l'ancien président du Nouveau mouvement pour le Québec (NMQ), a vivement répliqué aux propos de son successeur l'ex-député péquiste Pierre Curzi, dimanche après-midi.

Dans une entrevue accordée à la Presse Canadienne, ce dernier invite le gouvernement à délaisser l'idée d'élections hâtives cet automne, estimant qu'il faut laisser le temps aux députés de débattre de la controversée Charte des valeurs québécoises à l'Assemblée nationale.

Il a aussi déclaré ne pas vouloir retourner en politique active «pour l'instant».

Sur sa page Facebook, Jocelyn Desjardins critique l'intervention, inutile selon lui. «À quoi sert Pierre Curzi, sinon qu'à se prononcer à chaque fois sur son éventuel retour en politique?»

Le congrès de Convergence nationale, en mai dernier, avait laissé aux membres une série de recommandations, incluant un possible consortium en vue de primaires indépendantistes.

«On dirait que le NMQ n'a plus la même approche. Il s'institutionnalise ou se sclérose lui-même, je ne sais pas. J'ai comme l'impression que le NMQ est mort. Qu'après avoir été instrumentalisé par le CSQ, il l'est peut-être maintenant par Pierre Curzi.»

Le NMQ rejette du revers de la main les critiques de Jocelyn Desjardins. «C'est un pas de géant qui a été fait dans les quatre derniers mois car c'est maintenant un nombre important d'organisations indépendantistes qui portent les mandats et objectifs d'unité prônés par la Convergence nationale», a fait savoir Julien Levac Joubert, attaché de presse de l'organisation.

Jocelyn Desjardins avait démissionné en juin dernier, sous prétexte qu'il y avait de «l'ingérence politique» dans le Mouvement. Pierre Curzi a été élu président par acclamation le 9 août dernier et avait déclaré agir par conviction citoyenne dans le cadre de ses nouvelles fonctions.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Loading Slideshow...
  • L’équipe des bénévoles du congrès de Convergence nationale

  • Le coporte-parole du NMQ, Jocelyn Desjardins

  • Le coporte-parole du NMQ, Jocelyn Desjardins

  • Le sociologue Guy Rocher a pris la parole samedi matin

  • Un premier panel réunissant les anciens Partenaires pour la Souveraineté animé par Pierre Guillot-Hurtubise.

    Jacques Létourneau, président de la CSN; Daniel Boyer, Secrétaire général de la FTQ; Gilles Grondin, directeur général du MNQ et François Saillant, représentant du FRAPRU ont pris la parole.

  • Daniel Boyer, Secrétaire général de la FTQ

  • Danic Parenteau, commissaire aux États généraux sur l’indépendance et professeur au Collège militaire royal de St-Jean

  • Jocelyn Caron, diplômé de l’ÉNA et auteur du livre "Choisir le progrès national"

  • Nicole Boudreau, ancienne présidente de la société Saint-Jean-Baptiste

  • Gabriel Nadeau-Dubois, ancien coporte-parole de la CLASSE

  • L'animateur Jean-Hugues Roy, professeur à l'UQAM et ancien journaliste à Radio-Canada

  • Philippe Brisson, co-fondateur et conseiller principal de la firme de conseil stratégique STRATEGEUM

  • Guillaume Rousseau, professeur à la faculté de droit, Université de Sherbrooke

  • Marc-Antoine Cloutier, fondateur de la clinique juridique Juripop

  • Jean-Félix Chénier, professeur au Cégep de Maisonneuve

  • Réjean Parent, ancien président de la CSQ

  • Des participants aux ateliers de samedi après-midi

  • Daniel Breton, député péquiste de Sainte-Marie-Saint-Jacques

  • Des participants s'inscrivent au congrès

  • L'ex-premier ministre Bernard Landry reçoit son carton d'inscription

  • La salle Marie-Gérin-Lajoie, à l'UQAM

  • L'animateur du vendredi 24 mai 2013, Alexis Martin

  • Bernard Landry a pris la parole

  • Bernard Landry dans la foule

  • Dominic Champagne

  • La coporte-parole du NMQ, Lauréanne Daneau, prend la parole

  • Paul Piché en prestation

  • Le coporte-parole du NMQ Jocelyn Desjardins

  • Joseph Facal prononçait un discours dimanche matin

  • L'ancien premier ministre du Québec Bernard Landry

  • Délégation de Québec solidaire. Le porte-parole Andres Fontecilla est au centre.

  • Emmanuel Bilodeau et Sylvie Potvin lisant la Déclaration de Convergence du mouvement indépendantiste du Québec

  • Les coporte-parole du NMQ Lauréanne Daneau et Jocelyn Desjardins

  • Tous les partis indépendantistes étaient représentés dimanche après-midi