La police régionale de New Glasgow a procédé à l'arrestation d'un individu de 19 ans soupçonné d'avoir poignardé un homme de 27 ans, dans la nuit de vendredi à samedi, à New Glasgow. Les policiers ont appréhendé Shane Edward Matheson à Trenton, d'où il est originaire.

La victime, Scott Jones, 27 ans a été hospitalisée à Halifax et selon les dernières observations, il serait paralysé de la taille aux pieds, après avoir été atteint à la colonne vertébrale par la lame du couteau. Des amis et des membres de sa famille croient qu'il pourrait avoir été poignardé à cause de son orientation sexuelle. Selon une des amies de la victime, Scott Jones marchait dans la rue avec un ami lorsqu'il aurait été accosté par deux individus. L'un d'eux aurait attiré son attention et Shane Edward Matheson l'aurait poignardé dans le dos avant de tenter de lui trancher la gorge.

L'accusé demeure incarcéré en attendant sa comparution en cour provinciale de Pictou, le 15 octobre. Il sera accusé de tentative de meurtre, de voies de faits graves et de possession d'une arme dangereuse. L'accusé doit également répondre à une accusation d'agression armée contre un jeune homme de 18 ans, plus tôt dans la soirée. Les policiers affirment que les deux incidents ne sont pas reliés.

La police demande au public de lui fournir tout renseignement susceptible de faire progresser l'enquête.

Loading Slideshow...
  • Québec, 2013, ministère de la Justice

    «Est-ce que ça change quelque chose à ce que vous pensiez il y a 20 secondes?»

  • Québec, 2013, ministère de la Justice

    «Est-ce que ça change quelque chose à ce que vous pensiez il y a 20 secondes?»

  • Australie, 2011, Get Up Australia, « It's time »

    « It's time. End marriage discrimination. »

  • International, 2006, ILGA (International Lesbian and Gay Association)

    Journée internationale contre l'homophobie

  • États-Unis, 2008, Amnesty International

    « Être homosexuel, pire qu'être criminel. »

  • rance, 2011, Le Comité IDAHO (International Day Against Homophobia and Transphobia)

    « Pour nous, l'homophobie, c'est NON. Dites non à l'homophobie et oui à l'égalité des droits. »

  • Québec, 2009, GRIS-Montréal

    « Parce que plus on en parle, moins on laisse de place à l'homophobie. »


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.