NOUVELLES

F1: Vettel gagne au Japon, mais il n'est toujours pas champion de la saison

13/10/2013 04:52 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

SUZUKA, Japon - Le pilote de Red Bull Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix du Japon, dimanche, mais il devra attendre avant de réussir à obtenir un quatrième titre de champion du monde en Formule 1 consécutif puisque son rival Fernando Alonso a terminé quatrième lors de la course.

Vettel a pris la tête au 41e tour, suivi par son coéquipier Mark Webber, qui a fini 7,1 secondes derrière lui. Webber, qui était parti en pole position, a dépassé la Lotus de Romain Grosjean à l'avant-dernier tour. Le Français a mené durant une bonne partie de la course, mais n'a pas été en mesure de gagner son premier prix en F1 et est arrivé troisième.

Il s'agit d'une neuvième victoire cette saison pour Sebastian Vettel, qui a remporté quatre des cinq dernières courses sur le circuit Suzuka.

«Nous avons une bonne voiture et nous sommes encore très rapides cette année, a déclaré le jeune Allemand. Avoir été capable de finir sur le podium et de gagner à quatre reprises ici, c'est incroyable. Les fans ici sont incroyables, ils nous respectent vraiment.»

Vettel a accompli l'exploit de gagner cinq courses consécutives et mène le championnat avec 90 points d'avance sur Alonso alors qu'il reste quatre épreuves à disputer cette saison. Le dernier pilote à avoir obtenu cinq victoires d'affilée est Michael Schumacher en 2004.

La stratégie de Sebastian Vettel consistant à ne faire que deux arrêts et à contrôler de près ses pneus a fait toute la différence.

Grosjean, qui est parti deuxième, a pris la tête dès le premier tour et a maintenu sa position jusqu'au 29e, lorsqu'il est retourné au puits de ravitaillement afin de changer de pneus pour la deuxième fois. Vettel a alors pris sa place et a attendu au 37e tour pour faire son dernier arrêt au puits.

Avec des pneus neufs et durs, l'Allemand a dépassé le Français au 41e tour et est resté en tête jusqu'à la fin.

S'il avait gagné dimanche, Romain Grosjean aurait été le premier pilote français à mettre la main sur un prix de F1 depuis la victoire d'Olivier Panis à Monaco en 1996.

«Quel départ! s'est-il exclamé. Aujourd'hui, nous avons eu une très bonne course. L'équipe de Red Bull nous a rattrapés, mais nous étions les seuls à pouvoir les défier.»

De son côté, Fernando Alonso a reconnu que le titre de champion du monde allait probablement revenir à Sebastian Vettel.

«Même si Sebastian se retirait des quatre autres courses, je devrais toutes les gagner et nous avons un peu de difficulté en ce moment, a affirmé l'Espagnol. Nous allons tout de même continuer à donner le meilleur de nous-mêmes à chaque course et, s'il gagne, j'irai lui serrer la main.»

PLUS:pc