NOUVELLES

Diverses personnalités ont assisté à un événement en faveur de la souveraineté

13/10/2013 07:20 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - De nombreux spectateurs ayant une fibre souverainiste n'ont pas eu besoin de se faire tirer l'oreille pour participer à un rassemblement indépendantiste tenu à Montréal dimanche après-midi.

Il faut dire que plusieurs personnalités, dont les auteurs-compositeurs-interprètes Paul Piché et Alexandre Belliard ainsi que les comédiens Alexis Martin et Emmanuel Bilodeau, avaient accepté d'y offrir une prestation ou encore d'y prononcer une allocution.

L'instigateur de l'événement et porte-parole du réseau Cap sur l'indépendance (RCI), Maxime Laporte, débordait d'optimisme au moment de dresser le bilan de l'activité.

Il a expliqué qu'il est «en campagne permanente pour la souveraineté et que ce qui est merveilleux c'est de voir qu'il y a toujours une mobilisation, qu'il y a toujours un enthousiasme par rapport à la cause».

L'ancien député de Borduas, le comédien Pierre Curzi, était ravi d'avoir été invité. Dans une entrevue réalisée samedi, il a dit avoir accepté avec plaisir d'être de la partie car il savait qu'il s'agirait «d'un événement festif» où la «conviction assez vivante des indépendantistes» pourrait s'exprimer.

M. Curzi juge que dans le milieu souverainiste, «il y a une belle vitalité, il y a plein de groupes» et que, vu sa position de président du Nouveau Mouvement pour le Québec, c'est tout simplement naturel pour lui de «participer aux activités des uns et des autres».

Il a ajouté en souriant qu'il souhaitait que les membres des autres organisations vont lui rendre la pareille éventuellement.

Maxime Laporte a indiqué à La Presse Canadienne qu'il n'avait pas été particulièrement difficile de convaincre des visages bien connus de participer.

«On sent une volonté dans le milieu artistique, en fait, que ça bouge. Je suis assez fier qu'il y ait des artistes de la nouvelle génération qui acceptent de se mobiliser pour cette cause-là. [...] Il y a aussi des pionniers comme Paul Piché qui est toujours avec nous, qui ne lâche pas et qui se tient debout» a-t-il déclaré.

Maxime Laporte ne s'étonnait guère de voir que «la réponse [de la part des personnalités publiques] a été bonne» car le rassemblement avait été organisé pour servir une cause qui lui semble noble.

L'idée de base était, selon lui, de «ramener du positif» dans le débat sur la question nationale.

Il estime que le Québec doit se donner un projet de société fondé «sur la souveraineté populaire, sur le droit, le pouvoir et le devoir qu'ont les citoyens de décider par eux-mêmes du pays dans lequel ils souhaitent vivre».

M. Laporte affirme que le peuple québécois est «prêt pour se constituer un pays dans lequel l'appareil politique reflétera ses principes et ses aspirations».

Le titre du spectacle était «Entêtés d'avenir», une référence au poème «La marche à l'amour» de Gaston Miron.

PLUS:pc