NOUVELLES

Sécurité en Afghanistan : Kerry et Karzaï concluent une entente partielle

12/10/2013 02:57 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

Le secrétaire d'État américain, John Kerry, et le président afghan, Hamid Karzaï, affirment qu'une entente partielle sur la sécurité a été conclue entre les deux pays. Cependant, la question de la juridiction des forces américaines demeure irrésolue et pourrait faire tomber l'entente.

M. Kerry a affirmé en conférence de presse samedi que si cet enjeu n'était pas réglé, il n'y aurait pas d'accord permettant aux troupes américaines de demeurer dans le pays après la fin prévue l'an prochain de la mission militaire dirigée par l'OTAN.

Le président afghan affirme qu'il laissera un conseil national formé d'aînés et le parlement décider de qui doit avoir le pouvoir de juger les crimes commis par l'armée américaine en Afghanistan après 2014.

M. Kerry soutient que donner cette compétence à l'armée américaine ne lui donnerait pas l'immunité et qu'elle condamnerait tout acte répréhensible posé par ses soldats et employés.

Arrivé vendredi en Afghanistan, M. Kerry continuait ses pourparlers avec M. Karzaï samedi pour une deuxième journée consécutive.

Washington souhaite conclure un accord avant le mois de novembre alors que le président afghan veut que les États-Unis garantissent la souveraineté du pays, une demande qui a freiné les négociations au cours de la dernière année.

Le gouvernement américain a besoin de cette entente afin d'avoir une base juridique pour maintenir des troupes en Afghanistan après 2014. L'accord serait exécutif, ce qui signifie qu'il n'aurait pas à être approuvé par le Sénat des États-Unis.


Associated Press

PLUS:rc