NOUVELLES

Plusieurs parcs nationaux rouvrent leurs portes aux États-Unis

12/10/2013 12:05 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

FLAGSTAFF, États-Unis - Les touristes sont retournés au Grand Canyon, samedi, après que des responsables de l'État de l'Arizona, aidés de plusieurs de leurs homologues, eurent accepté un plan du gouvernement fédéral pour rouvrir les parcs nationaux, qui sont inaccessibles des suites de la fermeture partielle du gouvernement américain.

L'accord de l'administration Obama pour rouvrir plusieurs zones touristiques à travers le pays est toutefois accompagné d'un impératif moins agréable: les États doivent assumer les frais avec des sous qu'ils risquent de ne pas récupérer.

Jusqu'à maintenant, l'Utah, le Colorado, le Dakota du Sud, l'Arizona et New York ont accepté d'ouvrir des parcs fermés depuis le début du mois.

De leur côté, les gouverneurs d'autres États tenteraient de déterminer ce qui aurait le plus important impact économique, soit payer pour garder les parcs en activité, ou perdre les sommes dépensées par les touristes lorsque ces endroits sont accessibles.

Le Dakota du Sud et plusieurs donateurs corporatifs ont conclu une entente pour rouvrir le Mont Rushmore à partir de lundi.

Selon le gouverneur républicain Dennis Daugaard, il en coûtera 15 200 $ US par jour pour payer le gouvernement fédéral afin d'entretenir et de faire fonctionner l'attraction touristique. ll dit avoir transmis suffisamment d'argent pour quatre jours d'activités.

À New York, le gouverneur démocrate Andrew Cuomo a dit que son État paierait 61 600 $ US par jour pour financer entièrement les activités et payer les salaires des employés du Service des parcs, et que la Statue de la liberté rouvrirait ses portes dimanche.

En Arizona, la gouverneure républicaine Jan Brewer s'est rebiffée à l'idée de débourser les quelque 112 000 $ US nécessaires par jour pour rouvrir le parc du Grand Canyon. Selon elle, une réouverture partielle serait bien plus abordable, tout en permettant aux touristes de visiter l'endroit et aux entreprises d'en bénéficier.

Au final, l'État a accepté de payer 651 000 $ US au Service fédéral des parcs pour que le Grand Canyon demeure ouvert pendant une semaine.

Un peu plus de 400 parcs nationaux, zones récréatives et monuments, y compris des endroits iconiques comme le Grand Canyon et Yosemite, sont fermés depuis le 1er en raison de la fermeture partielle.

Plus de 20 000 employés du Service national des parcs ont été mis en chômage technique, et les parlementaires des deux partis ont déploré que la fermeture ait entraîné des problèmes graves pour les collectivités dépendant du tourisme.

Un porte-parole du département de l'Intérieur, Blake Androff, a fait savoir jeudi que le gouvernement n'envisageait pas de rembourser les États qui paient pour rouvrir les parcs. Les membres du Congrès ont toutefois présenté vendredi un projet de loi qui rembourserait ces sommes dans un délai de 90 jours.

PLUS:pc