NOUVELLES

Les Saints veulent demeurer invaincus, tandis que les Pats veulent s'améliorer

12/10/2013 01:01 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

FOXBOROUGH, États-Unis - Ça devait être un match de titans.

Tom Brady aurait eu l'opportunité d'égaler le record de la NFL de 54 matchs consécutifs avec au moins une passe de touché établi par Drew Brees. Les deux équipes auraient dû être invaincues.

Mais ce n'est plus le cas.

Le scénario s'est effondré lorsque les Patriots de la Nouvelle-Angleterre se sont inclinés 13-6 contre les Bengals de Cincinnati. Mais le match entre les Patriots et les Saints de La Nouvelle-Orléans dimanche opposera néanmoins deux des meilleures équipes de la NFL.

«Quand on parle d'une des organisations les plus efficaces qui sait vraiment comment gagner et renouveler une formule gagnante, on pense tout de suite aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre, a confié Brees. J'aime croire que nous sommes aussi ce genre d'organisation.»

Brady fut aussi élogieux que Brees à ce chapitre cette semaine.

«Ils forment l'un des meilleurs clubs de football de la ligue, alors ce sera un bon défi pour nous», a-t-il déclaré.

Mais il y a eu quelques fausses notes.

Brady connaît l'une de ses pires saisons. Et les deux équipes ont éprouvé de la difficulté à marquer des touchés lorsqu'elles se trouvent dans la zone payante.

Néanmoins, la fiche collective des deux organisations en 2013 est 9-1.

Les Saints ont complété la dernière campagne avec un dossier de 7-9 tandis que l'entraîneur-chef Sean Payton purgeait une suspension pour avoir échoué à mettre un terme au programme de primes aux blessures qui était dirigé par l'ex-coordonnateur défensif Gregg Williams. Le retour de Payton a procuré l'étincelle nécessaire aux Saints (5-0), particulièrement en attaque où ils occupent le quatrième rang de la ligue.

«Sean fait du très bon boulot pour désorienter la défensive adverse, a mentionné l'entraîneur-chef des Patriots Bill Belichick. Ils attaquent pratiquement chaque pouce du terrain. Ils préconisent de courtes passes et des jeux voilés. Ils aiment lancer le ballon vers les lignes de côté. Ils disposent d'un bon jeu au sol. Ils lancent le ballon.»

Étonnamment, lancer le ballon est un geste difficile pour Brady et les Patriots (4-1). Ils ont laissé filer deux de leurs meilleurs receveurs de passes l'an dernier, Wes Welker et Brandon Lloyd. Aaron Hernandez est en prison où il attend d'être jugé pour meurtre prémédité, et l'ailier rapproché Rob Gronkowski a raté les cinq premiers matchs en raison d'opérations à un avant-bras et au dos. Il pourrait revenir au jeu dimanche.

Le jeu au sol des Patriots a également offert des performances en dents de scie, notamment en raison des blessures à Stevan Ridley et Shane Vereen.

«C'est difficile de commenter les problèmes des autres, a expliqué Payton à propos des Patriots, qui menaient dans la NFL aux chapitres des verges de gains et des points marqués l'an dernier. De toute évidence, c'est une équipe qui peut être très explosive.»

PLUS:pc