NOUVELLES

Le premier round aux Canadiennes

12/10/2013 11:52 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

Les Canadiennes ont amorcé leur traditionnelle série pré-olympique contre les Américaines avec une victoire de 3-2, à Burlington, au Vermont.

Un texte de Jean St-Onge 

Menant 3-0 avec une dizaine de minutes à jouer, les Canadiennes ont résisté à la remontée de leurs adversaires qui attaquaient avec acharnement.

On a même eu droit à une mini-mêlée des 10 joueuses sur la patinoire, alors qu'il restait trois minutes à jouer en troisième. Quatre patineuses ont été chassées pour le reste de la rencontre.

« La même chose s'était produite avant Vancouver », a dit Caroline Ouellet. « Cette fois, je me suis emparé de Jocelyne Lamoureux. J'avais peur qu'elle saute dans le tas pour aller défendre sa jumelle. On doit passer le message qu'on ne touche pas à notre gardienne. »

L'entraîneur-chef Dan Church n'était pas vraiment surpris. « C'est normal contre les Américaines. Nous pourrions nous affronter sur un étang glacé, dans la rue ou n'importe où et l'intensité serait toujours à son maximum. »

Les éternelles rivales se sont observées dans une première période quelque peu échevelée qui s'est terminée 0-0 avec seulement cinq lancers pour le Canada et quatre pour les États-Unis.

En deuxième, Caroline Ouellette a donné les devants aux Canadiennes en avantage numérique en sautant sur le retour du tir de Jayna Hefford. Hayley Wickenheiser a également reçu une mention d'assistance sur le jeu.

Wickenheiser, Hefford et Ouellette sont, dans l'ordre, les trois meilleures marqueuses de l'histoire de l'équipe nationale féminine.

Quatre-vingt-une secondes plus tard, le Canada doublait son avance grâce au quatrième trio. Un but de Brailey Bram sur des passes de Vicky Bendus et Johelle Kohanchuk, deux joueuses qui n'étaient pas du dernier championnat mondial à Ottawa.

Malgré deux désavantages numériques, les Canadiennes ont dominé la deuxième période avec 12 lancers contre 2.

Une autre jeune canadienne, qui tente de se dénicher un billet pour Sotchi, la défenseure Tara Watchhorn a marqué le troisième filet canadien avec un tir retentissant de la ligne bleue en début de troisième.

Réveil américain

Puis, un double avantage numérique a réveillé les Américaines.

Brianna Decker, meilleure pointeuse des États-Unis aux championnats mondiaux de mars dernier à Ottawa, a d'abord fait 3-1 en avantage numérique.  

Une fois les pénalités terminées, les États-Unis ont maintenu la pression et ont récolté un deuxième but sur une superbe manœuvre de Gigi Marvin.

Comme on est toujours en période d'évaluation, quatre joueuses de l'équipe qui a gagné la médaille d'argent au championnat mondial avaient été laissées de côté par l'entraîneur-chef canadien Dan Church, dont la meilleure marqueuse du tournoi, Marie-Philip Poulin.

Les deux équipes vont s'affronter au moins six autres fois avant les Jeux de Sotchi.

Jeudi, elles seront à Boisbriand pour le deuxième match de cette série de six qui se terminera le 30 décembre au domicile des Maple Leafs, à Toronto.

Le Canada et les États-Unis participeront également à la Coupe des 4 Nations, à Lake Placid, au début novembre. Les grandes rivales s'affronteront d'abord en ronde préliminaire, mais pourraient très bien se retrouver en finale de ce tournoi auquel participent également la Suède et la Finlande.

PLUS:rc