NOUVELLES

David Lemelin répète qu'il ne dévoilera pas le nom de ses donateurs

12/10/2013 01:35 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

La question du financement de Démocratie Québec a rattrapé le chef du parti samedi matin lors d'un point de presse organisé dans le district de Vanier. David Lemelin a répété qu'il maintenait sa décision de ne pas dévoiler la liste de ses donateurs de moins de 100 $, comme le réclame le maire sortant Régis Labeaume.

Ce dernier accuse David Lemelin de contourner la loi électorale en vendant ses cartes de financement moins de 100 $ pour permettre à ceux qui lui versent de l'argent de garder l'anonymat.

Flanqué de son candidat dans le district de Vanier Denis L'Anglais, le chef de Démocratie Québec a dit samedi matin qu'il n'avait pas l'intention de céder à la demande de Régis Labeaume. « On l'a toujours dit et on le répète encore : c'est du financement populaire », a affirmé David Lemelin.

« Même dans le cas des ventes des cartes à 95 $, il reste que la plupart de ces gens-là, sinon la presque totalité de ces gens-là sont des amis, des proches, des gens qui nous donnent un coup de main et qui nous ont donné bien plus que le 95 $ de la carte. Donc, leur nom apparaîtra éventuellement sur la liste des donateurs », a précisé M. Lemelin.

Ce dernier a par ailleurs déploré que le maire sortant lui reproche des pratiques de financement qu'il a lui-même utilisées dans le passé, faisant référence à une somme de 50 000 $ amassée par Équipe Labeaume lors de la dernière campagne électorale.

Dans son édition de samedi, Le Journal de Québec rapporte qu'en 2009, Équipe Labeaume a récolté lors d'un cocktail de financement des contributions de moins de 100 $ sans divulguer les noms de ses donateurs.

« Ce n'est pas la première fois qu'on voit des contradictions ou des situations comme celle-là [...] Il a fait la même chose », fait remarquer David Lemelin.

Même si Régis Labeaume a confirmé vendredi que son parti allait rembourser des dons reçus de 5500 $ de trois ingénieurs soupçonnés de collusion et nommés par un témoin à la commission Charbonneau, Démocratie Québec estime que le maire sortant doit aller plus loin.

David Lemelin allègue qu'Équipe Labeaume a reçu, entre 2008 et 2012, 60 000 $ d'une soixantaine d'employés et de dirigeants des huit firmes de génie-conseil soupçonnées de collusion à Québec.

PLUS:rc