NOUVELLES

Appels automatisés de Rob Ford : concert de critiques

12/10/2013 12:08 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

Des appels automatisés du maire de Toronto à des résidants de Scarborough dans la soirée de vendredi ont déclenché un tollé d'indignation de la part d'autres conseillers municipaux de la métropole.

Ces appels critiquaient le conseiller municipal Paul Ainslie sur sa position en matière de transport en commun. Cet ancien allié du maire a quitté ses fonctions au conseil exécutif dans l'après-midi de vendredi.

Plus tôt, cette semaine, il avait voté contre le prolongement du métro à Scarborough, étant plutôt en faveur d'un système de train léger.

Les appels faisaient valoir que neuf des dix membres du conseil exécutif se sont prononcés en faveur du prolongement.

Critiques

La Conseillère Jaye Robinson a notamment affirmé sur Twitter que ces tactiques d'intimidation ne devraient pas être tolérées. Elle a par ailleurs soulevé la question du financement de ces appels.

Pour sa part, la conseillère Shelley Carroll s'est indignée sur son compte Twitter de voir le maire se servir d'appels robotisés pour attaquer les positions d'un conseiller municipal, du jamais vu, selon elle.

Plus tôt cette semaine, le conseil exécutif s'est prononcé dans une proportion de 24 contre 20 pour hausser les impôts fonciers afin de payer le prolongement du métro vers la banlieue de Scarborough.

PLUS:rc