NOUVELLES

Affaire Baby Hope: la police de New York arrête le présumé meurtrier

12/10/2013 06:45 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Après une enquête qui a duré plus de deux décennies, les autorités policières de New York ont annoncé, samedi, avoir procédé à l'arrestation d'un homme qui aurait tué une enfant surnommée Baby Hope par les enquêteurs après que son corps eut été découvert dans une glacière en bordure d'une autoroute de Manhattan, en 1991.

Lors d'un interrogatoire mené tôt samedi, le cousin de la fillette de 4 ans, Conrado Juarez, a avoué l'avoir agressée sexuellement et l'avoir étouffée, a déclaré le commissaire de police Raymond Kelly.

Le nom de l'enfant et les circonstances de son décès sont demeurés un mystère pendant deux décennies. Mais plus tôt cette semaine, les autorités policières ont annoncé que de nouveaux renseignements et un test d'ADN leur avaient permis d'identifier la mère du bébé, une percée dramatique dans l'une des affaires non résolues les plus notoires de la ville.

Les autorités ont aussi dévoilé l'identité de la victime: Angelica Castillo.

Il n'a pas été possible de confirmer si Juarez, un homme âgé de 52 ans, pouvait compter sur les services d'un avocat. Selon la police, Juarez demeurait dans le Bronx mais sa famille vivait dans Queens au moment du meurtre. La police a également confié que Juarez aurait prétendu avoir reçu l'aide d'un membre de la famille pour se débarrasser du corps de l'enfant.

Le corps nu et émacié de l'enfant avait été découvert près du Henry Hudson Parkway, le 23 juillet 1991. Les enquêteurs croyaient que la fillette pouvait avoir été étouffée, mais n'avaient que très peu d'autres indices sur les circonstances du drame.

L'affaire est devenue une obsession pour certains enquêteurs. Des centaines de personnes ont assisté aux funérailles d'une fillette inconnue en 1993. Son corps a été exhumé pour des tests d'ADN en 2007, et de nouveau en 2011.

En juillet, les enquêteurs ont ravivé le dossier le jour du 22e anniversaire de la découverte du corps. Ils ont sillonné le quartier où la fillette avait été retrouvée, imprimé des affiches, fait circuler des croquis de l'enfant et une photo de la glacière, et annoncé une récompense de 12 000$ pour toute information menant à une arrestation.

L'ancien détective Jerry Giorgio, qui s'est occupé de l'affaire de 1991 jusqu'au jour de sa retraite, cet été, dit n'avoir jamais perdu confiance de résoudre le dossier. Le chef adjoint Joseph Reznick, qui a également participé à l'enquête, assure qu'ils n'ont jamais abandonné.

PLUS:pc