NOUVELLES

L'ex-soldat Greg Matters était revenu transformé de Bosnie, dit son ex-copine

11/10/2013 07:41 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

PRINCE GEORGE, C.-B. - L'ex-copine d'un ancien soldat tué lors d'une intervention de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué qu'il était revenu d'un séjour de maintien de la paix en Bosnie complètement transformé.

Sonya Booker a dit être venue à Prince George, en Colombie-Britannique, devant les jurés d'une enquête du coroner, afin de tracer le portrait de l'homme qu'elle a fréquenté pendant cinq ans alors qu'il était établi à la base des Forces canadiennes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

Greg Matters était un homme «merveilleux», a-t-elle fait valoir, émotive, lorsque questionnée sur la personnalité de son copain avant qu'il ne soit déployé en Bosnie, pays des Balkans, en 2001.

Elle a ajouté qu'il avait un «grand coeur» et était toujours prêt à aider, que ce soit sa famille, des collègues militaires ou des étrangers.

Mais à son retour de Bosnie, il était atteint physiquement et sa personnalité avait changé, a soutenu Sonya Booker.

Selon ce qui a été dit à l'enquête, Greg Matters souffrait de stress post-traumatique relié à deux séjours dans ce pays des Balkans et à deux agressions subies aux mains de collègues des forces armées.

Greg Matters a aussi eu des problèmes avec la GRC, et estimait avoir été victime d'harcèlement. Il avait des démêlés avec la police, ayant fait des menaces par courriels notamment à son ancien psychologue et à un avocat local de la Couronne.

Il a été atteint mortellement dans le dos le 10 septembre 2012 par un membre du Groupe tactique d'intervention la GRC. L'agent avait été dépêché à la ferme où l'ancien soldat vivait avec sa mère, pour l'arrêter pour une agression contre son frère.

Une enquête de l'Independent Investigations Office en Colombie-Britannique avait blanchi les agents. Les jurés de l'enquête du coroner ne peuvent pas établir de blâmes, mais peuvent livrer des recommandations visant à empêcher de telles circonstances dans l'avenir.

PLUS:pc