NOUVELLES

Enbridge : fin des audiences à Montréal

11/10/2013 07:44 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST
Flickr: mastermaq

La portion montréalaise des audiences de l'Office national de l'énergie sur le projet d'inversion du flux de l'oléoduc d'Enbridge entre Montréal et le Sud-Ouest de l'Ontario est terminée.

L'Office se déplacera à Toronto la semaine prochaine où l'organisme Équiterre compte se faire entendre.

Le projet d'Enbridge fait face à beaucoup d'opposition. Une manifestation jeudi s'est soldée par 32 arrestations à Montréal. Le jour précédent, une quinzaine de manifestants ont été expulsés parce qu'ils avaient interrompu les audiences.

Le projet d'Enbridge a aussi des appuis, notamment des deux seules raffineries du Québec, Suncor à Montréal et Valero à Lévis, anciennement Ultramar.

Celles-ci s'approvisionnent en pétrole outre-mer à prix plus élevé que celui venant de l'Ouest du continent.

« C'est vraiment une opportunité d'identifier des pétroles de l'Ouest qui sont moins chers que ceux auxquels nous accédons maintenant d'ailleurs », affirme Michael Southern, directeur des communications de Suncor Énergie.

Les raffineries croient que le projet d'Enbridge est incontournable. Elles craignent toutefois les conséquences négatives s'il devait être annulé.

« À terme, ça peut vouloir dire une fermeture de raffinerie. C'est ce qu'on a vu ailleurs en Amérique du Nord dans les dernières années. Il y a eu six raffineries qui ont fermé dans les six dernières années », affirme Michel Martin, directeur des Affaires publiques et gouvernementales de Valero Énergie.

Les raffineries québécoises ont des ententes de 10 ans avec Enbridge pour l'achat de pétrole léger, issu des gaz de schiste ou d'autres sources traditionnelles.

Par contre, elles ne sont pas équipées pour transformer du pétrole lourd sulfureux provenant des sables bitumineux.

Enbridge prend les devants et demande dès maintenant la permission de transporter du pétrole lourd des sables bitumineux dans son pipeline de façon à laisser toutes les portes ouvertes.

Avec les informations de Denis-Martin Chabot

À LIRE AUSSI

Une trentaine de personnes arrêtées lors de la manifestation contre le projet d'Enbridge

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.