«Tenir tête» de Gabriel Nadeau-Dubois: lettres à un jeune indigné (ENTREVUE)

Publication: Mis à jour:
GABRIEL NADEAU DUBOIS
PC

GND arrive d’un pas accéléré au lieu de l’entrevue, balbutie des excuses pour expliquer ses quelques minutes de retard, puis reprend ses airs d’interviewé, rôle qu’il a exercé ad nauseam au printemps 2012. L’ex-porte-parole de la CLASSE est de nouveau sous les projecteurs non pas pour une énième conférence de presse, mais pour présenter son premier livre Tenir tête.

Gabriel Nadeau-Dubois s’est fait plutôt discret dans la dernière année, se consacrant à sa mineure en philosophie à l’Université de Montréal et à l’écriture de son livre qui a débuté dès sa démission comme porte-parole. « Ce livre-là, pour moi, c’est un travail de réflexion, une prise de recul importante. J’ai pris le temps de l’écrire. Je voulais écrire quelque chose de pertinent, pas juste parce que c’est moi, pas parce que je suis connu, mais parce qu’il y a un propos. C’est ma contribution – du moins, c’est ma prétention. »

« La respectabilité, ce n’est pas une image. C’est ce à quoi on arrive quand, après des années, on se retrouve fidèle à ses objectifs du début, fidèles à ses principes du début et fidèles à ses rêves du début. Voyez-vous, ce qui n’est pas respectable aujourd’hui peut l’être demain, aussi bien chez les hommes que pour les idées »
- Pierre Bourgault, cité en page 18

Le principal reproche des Québécois aux étudiants? Gabriel est catégorique : c’est d’avoir dérangé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la notion de « respectabilité » est amenée dans l’introduction du livre. « Avant même la question des frais, les gens disaient : "Vous avez mis le bordel, vous êtes tannants, vous êtes dérangeants. Voulez-vous vous taire? On va vous le donner, le gel, juste arrêtez". Ce réflexe-là, cette animosité-là, est caractéristique au Québec dans ce conflit. »

Selon lui, la population nie l’apport des grévistes dans l’arène politique. «Tout le monde en ce moment essaie de faire comme si ce n’était pas arrivé, comme si cette grève n’avait porté que sur la hausse des frais de scolarité. On oublie que si ça n’avait pas été de cette grève-là, on serait encore gouvernés par Jean Charest. »

Tenir tête se veut un récit truffé d’anecdotes, de réflexions tournées vers l’avenir et même de petites pointes envers les opposants de la CLASSE. Mais il est aussi question de dissiper des « flous », notamment les assemblées générales considérées anti-démocratiques par plusieurs. GND y a d’ailleurs consacré un chapitre entier. « Ces moments de démocratie-là étaient magnifiques, tranche-t-il. Quand on voit les parlementaires s’envoyer chier aujourd’hui, la qualité des débats en assemblée générale n’a rien à envier à l’Assemblée nationale. Qu’ils délégitiment la jeunesse en disant qu’elle est anti-démocratique, c’est tellement frustrant. »

Une charte qui flotte
Le livre se termine avec une anecdote d’une jeune manifestante libanaise qui n’est pas sans rappeler le débat actuel sur la Charte des valeurs québécoises. Or, l’écriture s’est achevée en juin dernier, avant qu’elle ait enflammé la province. Celui qui a signé le Manifeste pour un Québec inclusif fait valoir que les conflits forgent les collectivités au lieu de les diviser. « Le ton monte, mais on parle de la même affaire, de la même société. »

« Crisse, s’il y en a, des valeurs québécoises, elles s’incarnent dans un projet de société, pas dans une charte qui flotte au-dessus de la population. Les valeurs collectives, ça existe, mais les sociétés ont le droit de se définir. Est-ce en pointant les gens du doigt ou en proposant un projet de société? » s’indigne-t-il.

L’ex-porte-parole en est à rédiger son deuxième livre qui portera sur la gratuité scolaire et la vision qu’elle porte pour l’éducation. On peut aussi l’entendre deux fois par semaine à l’émission C’est pas trop tôt, d’Ici Radio-Canada Première, débattre avec Lise Ravary.

Tenir tête, publié chez Lux éditeur, sera disponible dès le 10 octobre. Le lancement du livre aura lieu jeudi soir à la Société des arts technologiques à Montréal.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
10 extraits de Tenir tête, de Gabriel Nadeau-Dubois
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Tenir tête : Gabriel Nadeau-Dubois présente son premier livre

«Tout le monde en parle» : les invités de ce dimanche