NOUVELLES

Un accord de libre-échange transpacifique est envisagé avant la fin de l'année

08/10/2013 08:00 EDT | Actualisé 08/12/2013 05:12 EST
Getty Images
Freight containers sit stacked on an Atlantic Container Line (ACL) ship docked at the Port Of Halifax's Fairview Cove container terminal, operated by Cerescorp Co., in Halifax, Nova Scotia, Canada, on Wednesday, Jan. 30, 2013. Statistics Canada (STCA) is scheduled to release gross domestic product data on Jan. 31. Photographer: Aaron McKenzie Fraser/Bloomberg via Getty Images

BALI, Indonésie - Les négociations sur une nouvelle entente commerciale impliquant 12 pays transpacifiques ne seront probablement pas conclues en fin d'année comme il était précédemment prévu, a soutenu le premier ministre Stephen Harper, mardi.

M. Harper a tout de même parlé de «progrès rapides» dans des négociations de libre-échange qu'il perçoit comme «les plus ambitieuses jamais entreprises».

Le premier ministre a terminé, mardi, son séjour d'une semaine en Asie du Sud-Est, avec la conclusion du sommet de deux jours des pays de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Bali, en Indonésie. Il aura réalisé un certain nombre d'accords visant à faciliter les activités commerciales canadiennes dans ces économies émergentes.

Le groupe des 21 pays de l'APEC n'est pas tout à fait le forum pour les négociations commerciales en cours du Partenariat transpacifique (PTP), mais les 12 pays impliqués sont aussi membres de l'APEC.

Par conséquent, ils ont profité du sommet de Bali pour tenir des discussions parallèles, incluant une rencontre de tous les dirigeants chapeautée par les États-Unis, mardi après-midi.

M. Harper a affirmé qu'il n'y avait pas d'entente imminente.

«Des enjeux très importants n'ont pas encore fait l'objet de négociations poussées. Je dois dire, en toute honnêteté, qu'il serait prématuré de vraiment commencer à définir ce à quoi nous nous attendons comme aboutissements», a exprimé le premier ministre.

Tout de même, le Canada demeure investi dans le processus, a-t-il ajouté.

Le gouvernement conservateur continue de dire sur toutes les tribunes à quel point l'économie est une priorité pour l'administration Harper.

Un discours du Trône, le 16 octobre, relancera l'ordre du jour du gouvernement, alors qu'il entre dans la deuxième moitié de son mandat de quatre ans.

M. Harper ne dévoile pas son jeu, affirmant simplement que l'empreinte du gouvernement est déjà bien établie.

«Je ne veux pas vous faire croire que les grandes priorités du gouvernement vont changer, bien sûr», a-t-il affirmé.

Le président américain Barack Obama a par ailleurs dit regretter ne pas avoir été présent en Asie cette semaine pour contribuer à des négociations commerciales pouvant créer des emplois importants aux États-Unis.

M. Obama a dit ne pas pouvoir affirmer avec certitude s'il aurait pu être en mesure d'assurer un accord commercial du Partenariat transpacifique (PTP). Mais il a soutenu aux médias à la Maison-Blanche: «Mon absence n'a pas aidé.»

M. Obama a annulé son voyage en Asie en raison de l'impasse budgétaire et de la paralysie partielle des institutions publiques aux États-Unis.

Le président américain a dit être certain que «la Chine n'avait pas fait grand cas de son absence», puisque le pays pouvait ainsi faire valoir son ordre du jour sans opposition des États-Unis.

L'initiative du Partenariat transpacifique (PTP) a été lancée au sommet de l'APEC en 2011 à Honolulu dans la foulée de la volonté du président américain Barack Obama de se concentrer davantage sur l'Asie. L'un des objectifs est d'accroître de manière significative les exportations américaines vers la région et de créer des emplois.

Les pays concernés sont l’Australie, le Brunéi Darussalam, le Canada, le Chili, les États-Unis, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam.

M. Harper a par ailleurs annoncé que le gouvernement du Canada entend lancer un projet pilote pour faciliter les voyages d'affaires des Canadiens vers les économies de l'APEC.

La Carte de voyage d'affaires de l'APEC (CVAA) a été conçue pour accroître la rapidité et l'efficience de ces voyages. On s'attend à ce que le Canada lance son projet pilote de la CVAA cet hiver.