NOUVELLES
08/10/2013 11:08 EDT | Actualisé 08/12/2013 05:12 EST

L'Europe adopte de nouvelles mesures contre le tabagisme

BRUXELLES - Les parlementaires européens ont adopté mardi de nouvelles mesures pour lutter contre le tabagisme en Europe.

Ces mesures incluent des avertissements plus visibles sur les emballages et l'interdiction d'ajouter du menthol ou d'autres saveurs au tabac.

Ils ont toutefois refusé d'encadrer plus strictement les cigarettes électroniques.

Le vote au Parlement européen, à Strasbourg, est survenu au terme de mois de débats houleux et d'une campagne de lobbying musclée par les cigarettiers, qui affirment que ces mesures sont exagérées et qu'elles limitent la liberté de choix des consommateurs.

Le Parlement a rejeté plusieurs des arguments de l'industrie, même s'il a accepté d'adoucir un peu la formulation de certaines lois.

Le Parlement devra maintenant s'entendre avec les gouvernements des 28 pays de l'Union européenne avant que les nouvelles mesures n'entrent en vigueur. Des diplomates croient qu'une entente pourrait être conclue d'ici la fin de l'année.

Environ 28 pour cent des 500 millions d'habitants de l'UE fumeraient aujourd'hui, comparativement à 40 pour cent il y a 10 ans. Le traitement des maladies causées par le tabagisme coûte environ 34 milliards $ US par année, et le bloc estime que le tabagisme cause quelque 700 000 décès par année.

Les nouveaux avertissements, qui inclueront des images graphiques, couvriront 65 pour cent de l'emballage, contre de 30 à 40 pour cent actuellement. Le menthol et les autres arômes seront interdits à compter de 2022.

Les parlementaires européens ont voté en faveur de limites à la publicité des cigarettes électroniques, mais ont refusé qu'elles soient réservées à un usage médical. Une membre britannique du parlement européen croit toutefois que les règles qui encadrent le commerce de ces cigarettes seront éventuellement resserrées, puisque c'est apparemment ce que souhaitent de nombreux pays européens.

PLUS:pc