NOUVELLES

Le Canada peu sévère contre la corruption

08/10/2013 08:54 EDT | Actualisé 08/12/2013 05:12 EST

Un texte de Andrée-Anne St-Arnaud

Des plus grands pays exportateurs du monde, le Canada compte parmi ceux qui déploient le moins d'efforts pour empêcher ses entreprises de se livrer à des actes de corruption à l'étranger, selon l'organisme Transparency International.

Le rapport de l'institution révèle qu'à peine 8 des 40 premiers pays exportateurs respectent la convention de l'Organisation de coopération et de développement (OCDE) sur la corruption signée en 1997. Cette entente vise à mettre un terme aux pratiques consistant à soudoyer des agents publics étrangers afin d'obtenir des marchés ou des licences, de contourner les lois en vigueur en matière de fiscalité ou d'échapper aux réglementations locales.

« Les 40 États signataires, qui représentent plus de deux tiers des exportations mondiales, pourraient réduire drastiquement la marge de manœuvre des entreprises se livrant à des actes de corruption transnationale s'ils respectaient les exigences de la convention de l'OCDE contre la corruption », explique Huguette Labelle, présidente de Transparency International.

Au cours des 4 dernières années, les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont été les pays les plus actifs dans la lutte contre la corruption par leurs multinationales. Par contre, 23 pays signataires n'ont entrepris aucune poursuite pour des faits de corruption à l'étranger. Parmi ces pays, il y a plusieurs membres du G20 dont le Brésil, la Corée du Sud, le Japon et les Pays-Bas.

Le Canada, qui représente 2,58 % des exportations mondiales, compte parmi les 10 pays qui ont démontré des efforts de réglementation limités. Transparency International signale que seulement quelques entreprises ont été ciblées par des enquêtes depuis 2009, dont les firmes d'ingénierie SNC-Lavalin et Cryptometrics Canada, ainsi que la société énergétique Niko Resources de Calgary.

Transparency International souligne toutefois que les lois canadiennes contre la corruption à l'étranger ont été plus sévèrement appliquées au cours des dernières années.

PLUS:rc