NOUVELLES

Les scientifiques du Cern enthousiastes après le Nobel de physique

08/10/2013 08:25 EDT | Actualisé 08/12/2013 05:12 EST

Les scientifiques du Cern qui ont contribué à confirmer l'existence du boson de Higgs ont fêté au champagne et dans l'enthousiasme l'attribution du Nobel de Physique 2013 au Belge François Englert et au Britannique Peter Higgs.

En juillet 2012, le Cern (l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire) annonçait avoir probablement découvert le fameux boson de Higgs, confirmant la théorie des physiciens.

Les deux hommes, âgés respectivement de 80 et 84 ans, sont récompensés pour leurs travaux sur "la découverte théorique d'un mécanisme qui contribue à notre compréhension de l'origine de la masse des particules subatomiques, et qui a récemment été confirmée", selon le comité Nobel.

Le boson de Higgs est considéré par les physiciens comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière, la particule élémentaire qui donne leur masse à nombre d'autres, conformément à la théorie dite du "Modèle standard".

Des dizaines d'employés du Cern, situé à cheval sur la frontière franco-suisse, à Genève, s'étaient rassemblés dans la cafétéria pour suivre sur un écran en direct l'annonce du comité Nobel.

"C'est votre travail qui a permis à l'académie Nobel de donner ce prix. Vous devez vous applaudir entre vous", a lancé Rolf Heuer, chef du laboratoire qui a mené la recherche. "Je suis vraiment fier de vous", a-t-il ajouté.

Avec son accélérateur de particules, un cercle de 27 km de long à 100 mètres sous terre, le plus grand du monde, le Cern est un laboratoire unique en son genre.

Près de 3 000 chercheurs dans le monde contribuent à ses travaux. "Nous ne faisons pas cela parce que nous espérons le prix Nobel", a souligné son porte-parole, Joe Incandela.

PLUS: