POLITIQUE

Laval : la candidate Claire Le Bel craint pour sa sécurité

08/10/2013 08:32 EDT | Actualisé 08/12/2013 05:12 EST
Radio-Canada.ca

Visiblement ébranlée par les événements, la candidate à la mairie de Laval Claire Le Bel a avoué craindre pour sa sécurité et celle de ses proches lors d'une conférence de presse tenue pour expliquer à ses concitoyens les motivations qui l'ont poussée à enregistrer sa conversation avec l'ancien maire Gilles Vaillancourt.

Mme Le Bel a précisé qu'il n'y avait aucune preuve d'un lien entre l'agression de son attaché politique Reny Gagnon, survenue lundi soir, et sa sortie publique dénonçant l'intervention de Gilles Vaillancourt dans la campagne électorale, le jour même. « Il y a quand même une coïncidence, c'est arrivé le soir même... », a-t-elle précisé sans terminer sa phrase.

Questionnée sur son état d'esprit à la suite de l'agression de M. Gagnon, Mme Le Bel n'a pas tenté de dissimuler sa peur. « Oui s'est inquiétant. Mais, je vous dirais que je l'étais avant. »

« Quand on fait affaire avec quelqu'un qui fait face à des accusations de gangstérisme. Ça veut dire qu'il n'est pas tout seul. J'ai peur un peu. J'ai demandé la protection de la police. » — Claire Le Bel

L'attaché politique de la candidate à la mairie de Laval Claire Le Bel, Reny Gagnon, a été victime d'une agression à sa sortie du travail, lundi soir.

Une plainte a été déposée à la Sûreté du Québec.

Selon nos informations, l'incident serait survenu sur une voie rapide de Laval, alors que M. Gagnon rentrait chez lui après le travail. À un certain moment, un véhicule s'est placé devant la voiture de Reny Gagnon. Une main est sortie du véhicule du côté passager et aussitôt la voiture de M. Gagnon a eu une crevaison.

Reny Gagnon a alors emprunté la première sortie pour quitter l'autoroute. C'est à ce moment que deux véhicules, dont celui qui l'avait précédé sur l'autoroute, ont intercepté sa voiture. Deux hommes en sont alors sortis et ont agressé Reny Gagnon. La police n'a pas donné davantage de détails sur la nature de l'agression.

Cet épisode troublant survenait le jour même de révélations au sujet d'une tentative de l'ex-maire Gilles Vaillancourt de s'immiscer dans la campagne électorale à Laval.

C'est l'enregistrement d'une conversation entre Claire Le Bel et l'ex-maire Vaillancourt, rendu public par Mme Le Bel, qui a mené à ces révélations. Au cours de cet entretien Gilles Vaillancourt, contre qui pèsent des accusations de gangstérisme, offre ses services à Mme Le Bel pour l'aider à remporter ses élections.

Avec des informations d'Émilie Dubreuil