NOUVELLES

Le prix Nobel de la médecine est décerné à James Rothman, Randy Schekman et Thomas Südhof

07/10/2013 05:53 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST
AP
Images of James Rothman and Randy Schekman, of the US, and German-born researcher Thomas Suedhof are projected on a screen, in Stockholm, Sweden, Monday, Oct. 7, 2013, as Karolinska Institute Nobel committee chairman Goran Hansson announces them as the winners of the 2013 Nobel Prize in medicine. Americans James Rothman and Randy Schekman and German-born researcher Thomas Suedhof won the 2013 Nobel Prize in medicine on Monday for discoveries on how proteins and other materials are transported within cells. (AP Photo/ TT News Agency Janerik Henriksson) SWEDEN OUT

STOCKHOLM - Deux Américains et un Allemand ont remporté lundi le prix Nobel de médecine pour leur travail sur le trafic vésiculaire, le système de transport majeur dans les cellules.

James Rothman, 62 ans, de l'université Yale; Randy Schekman, 64 ans, de l'université de la Californie à Berkeley; et Thomas Sudhof, 57 ans, de l'université Stanford, se partageront la bourse de 1,2 million $ US.

Le trafic vésiculaire s'assure que les bonnes substances sont livrées au bon endroit au bon moment, et empêche la circulation au sein des cellules de plonger dans le chaos, a expliqué le comité Nobel. Ce processus est notamment impliqué dans la communication des cellules cérébrales et dans la libération d'insuline.

Une défectuosité du système peut provoquer des troubles neurologiques, causer le diabète ou provoquer des problèmes du système immunitaire.

«Imaginons de centaines de milliers de personnes qui parcourent des centaines de milliers de kilomètres de rues: comment trouveront-elles leur chemin? Où le bus s'arrêtera-t-il pour laisser descendre les passagers?, a demandé le secrétaire du comité Nobel, Goran Hansson. On retrouve des problèmes similaires au sein des cellules.»

Les découvertes réalisées dans les années 1970, 1980 et 1990 par les trois lauréats ont permis aux médecins de diagnostiquer une forme grave d'épilepsie ainsi que des problèmes de déficience immunitaire chez les enfants, a dit M. Hansson. À l'avenir, les chercheurs espèrent que ces découvertes mèneront à des médicaments pouvant traiter des formes plus courantes d'épilepsie, de diabète et de problèmes métaboliques, a-t-il ajouté.

M. Schekman a expliqué qu'il a été réveillé à 1h, à son domicile de Californie, par le président du comité, alors qu'il souffrait encore du décalage horaire après être rentré d'Allemagne la nuit précédente.

«Je n'arrivais pas à réfléchir. Je n'avais rien d'élégant à dire, a-t-il indiqué à l'Associated Press. Tout ce que je pouvais dire c'était 'Oh mon Dieu' et c'était tout.»

Il a estimé que le prix représente une merveilleuse reconnaissance de tout le travail qu'il a abattu avec ses étudiants, avant d'ajouter que le prix changera sa vie.

«J'ai appelé le responsable du laboratoire et je lui ai demandé d'acheter deux bouteilles de champagne et de s'attendre à une fête dans mon laboratoire», a dit M. Schekman.

M. Schekman a découvert, dans les années 1970, les gènes requis par le trafic vésiculaire, tandis que M. Rothman, dans les années 1980 et 1990, a révélé comment les vésicules livrent la bonne marchandise au bon endroit. Pour sa part, M. Sudhof, aussi dans les années 1990, a découvert comment les vésicules libèrent les substances chimiques qui permettent aux cellules cérébrales de communiquer entre elles.

«Ça ne se fait pas en une seule nuit, a dit M. Rothman à l'Associated Press. Ça a été accompli et développé pendant plusieurs années, sinon pendant des décennies.»

Pour sa part, M. Sudhof, un citoyen américain d'origine allemande, a appris la nouvelle alors qu'il se dirigeait vers la ville de Baeza, dans le sud de l'Espagne, pour une conférence.

«J'ai reçu l'appel pendant que je conduisais et en bon citoyen je me suis rangé sur le bord de la route pour répondre, a-t-il dit. En toute honnêteté, j'ai tout d'abord cru à une blague. J'ai plusieurs amis qui pourraient me jouer ce genre de tour.»

Les prix Nobel de physique, chimie, littérature et économie, ainsi que le prix Nobel de la paix, seront octroyés au cours des prochains jours.