DIVERTISSEMENT

«Occupation double en Espagne»: les faits saillants de la semaine... la suite! (VIDÉO)

07/10/2013 05:41 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST

La semaine qui s’achève à Occupation double en Espagne a été marquée par deux départs, l’un volontaire, l’autre à corps défendant, mais aussi, et surtout, par les chicanes qui font toujours rage dans la maison des filles. Voici quelques anecdotes croustillantes glanées dans les dernières éditions de la téléréalité de TVA, mercredi et jeudi dernier.

Toutes contre Cintia

La solidarité féminine? Les joueuses d’Occupation double 2013 ne semblent pas familières avec ce concept. La rivalité entre Cintia et le trio Camille – Ann-Sophie - Vanessa est maintenant bien installée et ne semble pas près de s’émousser. Cette semaine, les belles se sont d’abord époumonées sur le fait que Cintia aurait ordonné à Ann-Sophie de «choisir son clan» entre Camille et elle, ce que la principale intéressée a évidemment nié avec aplomb. Gonflée à bloc, Camille a intimé Ann-Sophie, Marie-France et Vanessa de ne jamais choisir Cintia lorsque viendrait le temps de pratiquer des activités. Gagnants du jeu de la campagne électorale, Raymond et Mathieu sont allés passer la nuit dans la maison des filles; alors qu’ils s’attendaient probablement à passer un moment de détente romantique, les deux gars ont eu droit à une querelle monstre entre Cintia et ses ennemies. L’une a traité l’autre d’épaisse, et les esprits se sont échauffés à une vitesse fulgurante. «Ce soir, elle a vraiment passé pour une hystérique! C’est une drama queen. Elle va faire des menaces de s’en aller juste pour que le monde lui dise de pas s’en aller», a argué Ann-Sophie. «Elle n’est pas capable d’argumenter, elle fait juste crier, elle fait juste lever le ton pour faire taire le monde, parce qu’elle pense que c’est de même que ça marche ici, parce qu’elle est la princesse!», a-t-on également entendu, quelques minutes plus tard.

LIRE AUSSI:

»«Occupation double en Espagne»: les faits saillants de la semaine

»Je regarde Occupation double donc je suis stupide

Commérages au party

Les partys s’annoncent riches en rebondissements à Occupation double, cette année. Dans celui dont les extraits ont été diffusés jeudi, Camille a tenté d’amoindrir sa réputation de leader des filles devant Giulio et Kaled, tandis que ce dernier a usé de son charme auprès de Vanessa. Giulio a joué le tout pour le tout en approchant chacune des filles, dans l’espoir vain d’être sauvé à la prochaine élimination. Ann-Sophie en a profité pour se vider le cœur à propos de Cintia. «Cin, elle est vraiment into you, s’est-elle plainte avec véhémence. Elle a marqué sur notre table : “Cin + Giulio”. C’est intense, là!» Dans une ultime tentative de sauver son image aux yeux de son bien-aimé, Cintia lui a ensuite exposé tout ce qu’elle avait fait, la semaine précédente, pour le sauver de l’éviction.

Un départ prévisible

Sans surprise, Joyce, Camille, Vanessa et Marie-France, qui avaient toutes gagné leur place à la table de délibérations, ont montré la porte à Giulio, qui leur a témoigné sa déception dans son discours d’adieux. «Je pense que vous êtes toutes d’excellentes personnes. C’est un peu poche. Dans la vraie vie, quand t’embrasses quelqu’un, c’est pas la fin du monde. Et je trouve ça un peu n’importe quoi, et enfantin, et un peu juvénile, aussi. Sur ça, adios chiquitas!», a-t-il craché, visiblement amer. «Je peux-tu faire une parenthèse par rapport à ce que tu viens de dire?», l’a relancé une des filles. «Non», a laissé tomber Giulio, petit sourire arrogant aux lèvres, en quittant la pièce. Aura-t-il plus de succès dans la maison des exclus…?

Quelques citations amusantes…

«Moi, je la vois comme le Joker!» - Kaled, en parlant de Marie-France. L’investisseur immobilier ne semble définitivement pas porter la mordue d’équitation dans son cœur. Il l’a plus tard décrite d’un ton dur et ironique : «C’est la fille qui a, genre, pas d’opinion. La fille qui se trouve trop débile pour gagner. La fille qui a dit : “J’ai zéro pour cent de chances de gagner!”»

«De plus en plus que j’entends parler d’elle… Ça me turn off. Elle est folle! Je ne savais pas qu’elle était folle de même. Je l’ai embrassée, j’ai fait une erreur… Je n’aurais même pas dû lui parler, au party!» - Giulio, en parlant de Cintia, quelques jours avant son départ.

«J’ai l’air de Ash dans Pokémon!» - Cédric, en regardant le portrait qu’un dessinateur a fait de lui et Vanessa à Paris.

«J’ai un peu foiré mon speach. L’art d’avoir l’air niaiseux devant le Québec au complet!» - Giulio, après le jeu de la campagne électorale, qui aurait pu lui permettre de passer la nuit dans la maison des filles.

«T’es barman, je suis barmaid, et j’hais ça être barmaid. C’est à peu près ça, nos conversations!» - Marie-France à Giulio, résumant ainsi l’essentiel de leurs discussions depuis le début de la saison.

«Tu m’énerves en sale» - Vanessa à Cédric, d’un ton provocateur, au party. L’étudiante en inhalothérapie paraît avoir beaucoup de mal à se retenir de toucher son candidat favori…

«Ce fut un honneur d’aller à la guerre avec vous autres, les boys! Ce fut un honneur de se battre à vos côtés. Gardez la maison propre!» - Giulio, pressentant sa fin approcher.

Occupation double en Espagne, le lundi à 19h30, et le mercredi et le jeudi, à 20h, à TVA.

INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)