NOUVELLES

Financement électoral illégal: Sarkozy est innocenté, faute de preuves

07/10/2013 01:01 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST

PARIS - L'ancien président français Nicolas Sarkozy a été innoncenté, lundi, des allégations de financement électoral illégal dont il faisait l'objet.

M. Sarkozy était soupçonné d'avoir accepté des contributions illégales de la femme la plus riche de France lors de sa victoire électorale de 2007.

L'annonce de lundi a immédiatement donné naissance à des rumeurs d'un retour sur la scène politique. M. Sarkozy a cédé la présidence à François Hollande, l'an dernier.

Faute de preuves, deux juges d'enquête ont rejeté les allégations selon lesquelles M. Sarkozy aurait profité de la santé frêle de Liliane Bettencourt, l'héritière de l'empire L'Oréal qui est aujourd'hui âgée de 90 ans, pour lui soutirer des fonds.

Dix autres personnes, dont l'ancien ministre des Finances de M. Sarkozy, Eric Woerth, devraient être traduites en justice l'an prochain, notamment pour fraude et pour blanchiment d'argent.

Une ancienne comptable de Mme Bettencourt a raconté aux policiers qu'on lui a dit que les 150 000 euros en liquide qu'elle venait de débloquer seraient remis à Woerth, le trésorier de la campagne de M. Sarkozy en 2007. Ce montant dépasse largement les contributions autorisées par la loi française.

M. Sarkozy, qui est maintenant âgé de 58 ans, demeure populaire auprès des conservateurs français. Il se fait de plus en plus présent sur la scène publique, et certains croient qu'il prépare un retour pour la présidentielle de 2017.

PLUS:pc