NOUVELLES
07/10/2013 02:21 EDT | Actualisé 06/12/2013 05:12 EST

Des Gallagher partout!

Un premier long voyage à l'étranger est toujours spécial pour une recrue. Celui que le Canadien amorçait lundi, pour neuf jours, le sera encore plus pour Brendan Gallagher.

Le petit ailier du Tricolore sera véritablement en tournée dans les trois premiers arrêts du périple.

Originaire d'Edmonton, il comptera sur plusieurs membres de sa famille dans les estrades du Rexall Place, jeudi. D'autres proches assisteront également à la rencontre de mercredi, contre les Flames à Calgary. Et à Vancouver, samedi, il se produira devant sa famille proche, qui demeure dans la métropole britanno-colombienne.

Dans ces circonstances, quel match sera le plus spécial?

« J'ai été quelques fois au GM Place (Vancouver) et au Rexall Place, j'ai joué dans cet aréna contre les Oil Kings d'Edmonton. Mais y aller en tant que membre du Canadien sera spécial. Et de jouer à Vancouver devant ma famille le sera aussi. »

Gallagher aura la chance d'affronter pour la première fois de sa carrière les Oilers, l'équipe de son enfance, qu'il a continué à encourager même quand il est devenu Vancouvérois.

« J'ai toujours été un partisan des Oilers, jamais des Canucks. C'était dur à l'école, j'ai appris à les détester! J'espère gagner pour éviter à mes parents d'entendre parler de notre défaite. »

Parmi ses souvenirs des Oilers, il y a les fameuses six années au cours desquelles son équipe a affronté les Stars de Dallas en séries en sept ans (de 1997 à 2003). La formation texane l'avait emporté cinq fois de suite (1998, 1999, 2000, 2001 et 2003). Et il y a évidemment le parcours magique de l'équipe de 2006 jusqu'au septième match de la finale de la Coupe Stanley.

« J'habitais Vancouver, mais on avait acheté un drapeau des Oilers pour notre auto. Je ne devrais peut-être pas raconter tout ça », lance-t-il en riant.

Moins difficile dernièrement

Malgré une bonne délégation de partisans dans chaque ville, les voyages du CH dans l'Ouest n'ont pas toujours été faciles. Lors des campagnes 2008-2009 et 2009-2010, par exemple, l'équipe avait présenté une fiche totale de 0-6-0, des rencontres perdues par un pointage agrégé de 31-12.

Les Montréalais ont fait meilleure figure lors des deux campagnes suivantes, avec un dossier de 3-3-0.

Cette fois, un arrêt à Winnipeg, contre des Jets maintenant déménagés dans l'Association de l'Ouest, s'est ajouté au périple.

PLUS:rc