NOUVELLES

Accord en vue entre Le Moulin Rouge et des coiffeuses québécoises

07/10/2013 03:04 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST
AFP

MONTRÉAL (AFP) - Le Moulin Rouge a annoncé lundi à l'AFP qu'un accord était "en cours de finalisation" avec deux coiffeuses québécoises qu'il menaçait de poursuites pour avoir nommé leur salon comme le temple parisien du French cancan.

Karoleen Couture et Priscilla Turcotte ont récemment été avisées par un cabinet d'avocats new-yorkais que le salon de coiffure qu'elles tiennent depuis 2002 dans leur village de Causapscal, situé sur la péninsule gaspésienne, à quelque 650 km au nord-est de Montréal, devait changer de nom sine die, sous peine de voir des accusations déposées contre elles.

"Dans le cas du salon «Coiffure au Moulin Rouge», un accord est en cours de finalisation, qui prévoit l'élimination graduelle de l'utilisation de la marque", a indiqué un porte-parole du cabaret parisien dans un courriel à l'AFP.

"Entreprise familiale" créée en 1889, le Moulin Rouge "se doit de protéger sa marque de toute utilisation sans autorisation pour ne pas risquer une dilution de sa marque de commerce", est-il souligné.

Les deux coiffeuses québécoises, déplorant un combat à la "David contre Goliath", avaient indiqué vendredi à l'AFP ne pas souhaiter se lancer dans une bataille juridique, tout en confiant ne pas avoir encore trouvé un nouveau nom "poétique" à leur commerce.