NOUVELLES

Vettel remporte le GP de F1 de Corée devant Raikkonen et Grosjean

06/10/2013 04:31 EDT | Actualisé 05/12/2013 05:12 EST

YEONGAM, Corée du Sud - Sebastian Vettel a mené de bout en bout pour remporter sa quatrième victoire consécutive dimanche au Grand Prix de Formule Un de Corée, et accroître du même coup ses chances de décrocher un quatrième championnat du monde consécutif.

En dépit de deux drapeaux jaunes qui ont requis la présence de la voiture de sécurité en piste, de la présence d'un camion sur le circuit à la mi-course et de l'incinération du bolide de son coéquipier, l'Allemand n'a jamais perdu sa concentration, et il a complété un tour du chapeau en Corée — en plus de savourer une quatrième victoire consécutive cette saison.

Vettel, qui a désormais mené chaque tour des quatre dernières courses, s'est de nouveau séparé du peloton dès le départ et a évité le carambolage dans le troisième virage, à la sortie de la première ligne droite. Le pilote Ferrari Felipe Massa a dérapé et est entré en contact avec son coéquipier Fernando Alonso, tandis que Jenson Button, sur McLaren, et la Force India d'Adrian Sutil étaient impliqués dans une collision qui les ont forcés à rentrer aux puits.

La voiture de sécurité est apparue au 31e tour après une crevaison spectaculaire à la roue avant droite du bolide McLaren de Sergio Perez. Le revêtement de caoutchouc du pneu s'est littéralement déchiré et a abouti au milieu de la première ligne droite du circuit de Yeongam.

La course venait tout juste de reprendre lorsque Sutil a perdu le contrôle de sa Force India et a embouti la Red Bull de Mark Webber au bout de la ligne droite, entraînant un incendie à bord de la voiture de l'Australien.

Tandis que la voiture de sécurité s'amenait en piste, le peloton s'approchait à pleine vitesse du fil d'arrivée et s'apprêtait à entamer le prochain tour lorsqu'un camion de pompiers a court-circuité la piste pour se diriger vers l'incendie, agissant de-facto comme une voiture de sécurité avant même que la véritable puisse faire son travail.

«Ça semblait être une BMW. Je crois que c'était une Hyundai ou un VUS Kia. Vous voulez le numéro de plaque?», a blagué Vettel après la course.

Au volant de sa Red Bull, le pilote allemand n'a finalement franchi le fil d'arrivée qu'avec 4,2 secondes de priorité sur la Lotus du Finlandais Kimi Raikkonen. Le Français Romain Grosjean, sur l'autre Lotus, a terminé en troisième place.

L'Allemand Nico Hulkenberg, sur Sauber, a surpris, prenant le quatrième rang, devant le Britannique Lewis Hamilton, sur Mercedes.

Nico Rosberg, sur Mercedes, s'est emparé de la septième position en effectuant un brillant dépassement aux dépens de Button dans la dernière portion de l'épreuve.

Massa s'est contenté de la neuvième place, et Perez a complété le top-10.

Avec cinq épreuves à disputer cette saison, Vettel détient une avance presque insurmontable en tête du championnat des pilotes. Il possède une priorité de 77 points sur Alonso, qui a mené sa Ferrari en sixième place dimanche, avec cinq courses à disputer. L'Allemand pourrait d'ailleurs s'adjuger le championnat du monde dès le week-end prochain, au Grand Prix du Japon à Suzuka.

Si Vettel l'emporte au Japon, et qu'Alonso termine au-delà de la huitième position, l'Allemand rejoindra son compatriote Michael Schumacher et Juan-Manuel Fangio dans le groupe exclusif des pilotes qui ont remporté quatre championnats du monde consécutifs.

«Même si ça semble pratiquement dans la poche, ce n'est pas terminé, a rappelé Vettel. J'essaie de ne pas y penser pour être honnête avec vous, je me concentre sur le moment présent.

«Je savoure chaque instant présentement, nous avons une belle équipe et nous nous amusons beaucoup également.»

PLUS:pc