NOUVELLES

Opposition aux gaz de schiste au N.-B.: Alward a rencontré des autochtones

06/10/2013 11:41 EDT | Actualisé 06/12/2013 05:12 EST

MONCTON, - Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, s'est entendu avec des représentants de la communauté autochtone d'Elsipogtog pour reprendre les négociations dès lundi afin de tenter de trouver une issue au mouvement d'opposition contre l'exploration des gaz de schiste.

M. Alward et des membres du conseil de bande d'Elsipogtog se sont rencontrés dimanche après-midi dans un hôtel de Moncton afin de résoudre la crise ayant entraîné la fermeture d'une autoroute de l'est du Nouveau-Brunswick pendant une semaine.

Le premier ministre a assuré que la rencontre de trois heures avait donné l'occasion à son gouvernement et aux opposants de l'industrie du gaz de schiste d'échanger leurs points de vue dans le dossier.

Dimanche dernier, la Gendarmerie royale du Canada avait bloqué la route 134 lorsque la manifestation contre l'exploitation des gaz de schiste avait commencé à déborder sur l'autoroute.

Des manifestants avaient par la suite abattu des arbres sur une autre portion de l'autoroute pour fermer l'accès à un emplacement servant à l'entreposage d'équipement de l'entreprise SWN Resources.

Le groupe de protestataires, qui comptait notamment des membres de la communauté d'Elsipogtog, exigeait la tenue d'une rencontre avec M. Alward et demandait à SWN Resources de stopper ses tests sismiques et de quitter la province.

Les opposants à l'industrie des gaz de schiste soutiennent que la méthode d'extraction du gaz, la fracturation hydraulique, menace la santé de la nappe phréatique.

PLUS:pc