NOUVELLES

La police tente d'élucider un mystère de décapitation de chats en Ontario

06/10/2013 05:40 EDT | Actualisé 06/12/2013 05:12 EST

TORONTO - La police reprendra son porte-à-porte, lundi dans une municipalité au nord-est de Toronto, pour tenter d'obtenir des informations sur la découverte de plusieurs têtes de chats décapités.

Des enquêteurs de la Police régionale de York ont passé la journée de dimanche à interroger des résidents de la ville de Whitchurch-Stouffville pour voir si quelqu'un avait aperçu quelque chose de suspect.

Selon le détective Scott Hunter, les enquêteurs demandent aux résidants s'ils se rappellent avoir vu quoi que ce soit d'inhabituel dans les semaines précédant la découverte de la première tête, le 12 août.

Au dire des autorités, d'autres têtes de chats décapités ont été retrouvées à diverses occasions.

Dans un cas, une tête et deux jambes ont été découvertes près d'une garderie.

La police ignore pourquoi les félins ont été démembrés, mais les enquêteurs estiment qu'une personne agit de façon volontaire.

L'affaire leur a été signalée par des responsables municipaux, a dit M. Hunter.

«Lorsqu'ils ont commencé à voir des têtes exhibées le long d'une route, les événements se sont multipliés et le tout avait un côté malsain», a-t-il ajouté.

Toujours selon la police, les têtes ont toutes été exposées dans une zone située à moins d'un kilomètre de quartiers résidentiels.

Les propriétaires d'animaux ont été avertis de ne pas laisser leurs animaux sans surveillance à l'extérieur.

Les autorités espèrent discuter avec jusqu'à 1400 résidants lorsqu'elles auront terminé leur ronde de porte-à-porte, lundi.

PLUS:pc