NOUVELLES

La Marine canadienne intercepte 180 kg d'héroïne dans la mer d'Oman

06/10/2013 01:34 EDT | Actualisé 05/12/2013 05:12 EST

Un navire de guerre canadien, en patrouille dans la mer d'Oman, a réalisé ce que les autorités militaires qualifient d'importante saisie de drogue, samedi.

L'équipage du NCSM Toronto a intercepté et arraisonné un vaisseau soupçonné de trafic et y a découvert 154 sacs d'héroïne pesant 180 kilogrammes, selon un communiqué de presse publié tard, samedi.

La drogue a ensuite été cataloguée puis détruite, de manière à ce qu'elle ne puisse jamais atteindre ses destinataires prévus, ajoute le communiqué.

La saisie est survenue tôt, samedi matin, à environ 800 kilomètres à l'est de la Corne de l'Afrique.

C'est la septième fois que le NCSM Toronto intercepte une cargaison de drogue dans le cadre de ses opérations antiterroristes dans l'océan Indien.

Tableau de chasse

À ce jour, le NCSM Toronto a saisi environ 7,8 tonnes métriques de drogue. Le 29 mars 2013, une cargaison massive de drogue a été interceptée dans l'océan Indien, lorsque l'équipe d'arraisonnement du navire a découvert approximativement 500 kilogrammes d'héroïne à bord d'un bateau. Deux mois plus tard, le 30 mai, l'équipe a découvert environ 5950 kilogrammes de hachisch.

« Je suis très fier de l'équipage du NCSM Toronto et de tous ceux sur lesquels nous comptons pour du soutien, pour leur travail dans cette réussite », a signalé le commandant du NCSM Toronto, le capitaine de frégate Matthew Bowen.

« Ce résultat positif, à savoir la saisie et l'élimination de drogues illégales dont la vente aurait financé des groupes extrémistes, représente une grosse victoire pour les efforts antiterroristes du Canada. »

Le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, a lui aussi loué le travail du NCSM Toronto.

« Le Canada demeure résolu dans son engagement à lutter contre le terrorisme avec ses alliés maritimes de la Force opérationnelle combinée 150 », a déclaré M. Nicholson.

Le NCSM Toronto est une frégate de classe Halifax de la Marine royale canadienne, en déploiement avec à bord un équipage de 258 membres, un détachement aérien d'hélicoptère Sea King et un véhicule aérien sans pilote.

L'opération Artemis constitue la contribution du Canada aux efforts de sécurité maritime et de lutte contre le terrorisme, sous le commandement de la Force opérationnelle combinée 150.

La Presse Canadienne

PLUS:rc