NOUVELLES

Le guide suprême iranien Ali Khamenei juge les États-Unis «pas fiables»

05/10/2013 10:28 EDT | Actualisé 05/10/2013 10:29 EDT
AP

e guide suprême iranien, Ali Khamenei, a critiqué samedi une partie du voyage du président Hassan Rohani à New York pour l'Assemblée générale de l'ONU lors duquel il a parlé à son homologue américain Barack Obama, et jugé les États-Unis "pas fiables".

L'Iran apportera une réponse "sévère" à toute action de ses ennemis, a également déclaré le numéro un du régime, après les menaces d'Israël d'agir seul pour empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique, selon des déclarations sur son site internet.

"Nous soutenons l'initiative diplomatique du gouvernement, et attachons de l'importance à ses activités durant ce voyage", a déclaré le guide suprême.

Mais "une partie de ce qui s'est passé lors du voyage à New York était déplacée", a ajouté Ali Khamenei, sans préciser cependant à quoi il faisait allusion.

Il s'agit de sa première réaction aux avancées diplomatiques de M. Rohani, couronnées par un coup de téléphone de 15 minutes avec Barack Obama le 27 septembre, après plus de 30 ans de gel des relations entre les deux pays.

"Nous sommes pessimistes envers les Américains, et nous ne leur faisons pas confiance. Le gouvernement américain n'est pas fiable, dédaigneux, irraisonnable, et il ne tient pas ses promesses", a-t-il ajouté.

Le guide suprême, qui a le dernier mot sur les affaires iraniennes, a également étrillé les Etats-Unis pour leur alliance avec l'ennemi numéro un de l'Iran, Israël.

L'administration américaine "est un gouvernement envahi par le réseau sioniste international, et doit s'aligner sur l'usurpateur (Israel)", a dit Ali Khamenei.

Israël, comme les Etats-Unis et de nombreux pays occidentaux, soupçonne l'Iran de chercher à se doter de l'arme atomique, sous couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a menacé mardi d'attaquer les installations nucléaires iraniennes, action contre laquelle le guide suprême l'a mis en garde.

"Nous entendons les menaces répugnantes et répétées des ennemis de la nation iranienne. Nous répondrons à tout acte (malveillant) avec sérieux et force", a-t-il déclaré.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Hassan Rohani remporte la présidentielle en Iran