NOUVELLES

Le Canadien défait les Flyers 4-1 et signe sa première victoire de la saison

05/10/2013 10:10 EDT | Actualisé 05/12/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Le trio des jeunes s'est de nouveau mis en évidence, samedi, et cette fois le Canadien a défait les Flyers de Philadelphie 4-1, même privé des services de Max Pacioretty, blessé.

«La raison pour laquelle les jeunes ont du succès, c'est parce qu'ils exécutent le plan, a commenté l'entraîneur Michel Therrien, en parlant des Lars Eller, Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk. Mais respecter le plan n'est pas tout, tu dois compétitionner, être sur la rondelle et la récupérer quand elle est libre. C'est ce qu'ils font à merveille. Ils sont très difficiles à affronter, avec le résultat qu'on connaît.»

Eller a réussi le but qui allait s'avérer celui de la victoire -- déjà son troisième -- au début du troisième vingt, et il a ajouté une passe, tandis que Gallagher a inscrit le troisième filet. Galchenyuk a amassé deux passes.

Le capitaine Brian Gionta, en plus d'une aide, et Rene Bourque ont été les autres artisans de la première victoire de l'équipe cette saison.

Therrien a également souligné la contribution du trio de Tomas Plekanec, avec Gionta et Bourque.

«Ces trois-là ont aussi compétitionné. Ils ont provoqué de bonnes choses et ils ont été solides défensivement. Quand tu compétitionnes, de bonnes choses t'arrivent.»

Mais ce qui a particulièrement plu à l'entraîneur, c'est la cohésion du groupe sur le plan défensif.

«Nous n'avons pas accordé beaucoup de chances de marquer et, quand ç'a été le cas, Carey (Price) a été solide, a-t-il fait observer. C'est très encourageant.»

Devant les filets, Carey Price a été solide en repoussant 22 lancers. Son opposant Ray Emery a maîtrisé 29 tirs.

Vincent Lecavalier a été le seul marqueur des Flyers, qui ont encaissé un deuxième revers en autant de sorties. Le grand numéro 40 a été conspué à chacune des fois qu'il a eu possession de la rondelle. On lui en veut parce qu'il n'a pas saisi l'occasion de son rachat de contrat par le Lightning de Tampa Bay, l'été dernier, afin de poursuivre sa carrière chez le CH.

«Je ne sais pas vraiment quoi dire, a répondu Lecavalier, au sujet de l'accueil hostile du public. Je m'y attendais un peu, de ce que m'avaient dit des amis, ma famille et de ce que j'avais entendu dans les médias. Mais non, c'était correct, c'était le `fun. Moi, je me concentre sur mon jeu et les bruits de l'extérieur (sic) c'est pas important pour moi quand je suis sur la glace.»

Ayant affirmé la veille que ces premiers matchs contre d'anciennes équipes sont difficiles, Daniel Brière a été fort discret. Le nouveau venu du Canadien a écopé deux pénalités.

À ses débuts dans la LNH, Michaël Bournival s'est bien tiré d'affaire, même s'il a paru nerveux. Il a décoché un lancer pour 6:09 de temps d'utilisation.

Jeu décousu

Après une première période peu enlevante, à l'issue de laquelle le CH menait 1-0, on se disait que le meilleur était à venir. Eh non, la deuxième a été pire! Il y a eu plusieurs pénalités, faut dire. Aucune équipe n'a pas été capable de se donner un semblant de rythme, tant en supériorité qu'en infériorité numérique.

Les hôtes ne se sont pas activés, même après que Gionta leur eut procuré l'avance, à 8:10. Le capitaine a concrétisé son propre retour de tir, sur les genoux et de derrière la ligne de but à la droite du gardien, sous les yeux du défenseur Mark Streit.

Eller s'anime

Eller a vu à ce qu'il y ait de l'action en troisième. Dès la 12e seconde, il a fait 2-0 en profitant du retour de tir imprécis sur la bande de Gallagher.

Le Danois a par la suite fait écoper une pénalité au défenseur Kimmo Timonen, au moment où les Flyers étaient en attaque massive.

Après une pénalité à Maxime Talbot, le CH a profité d'une double supériorité pour ajouter à son avance. Le nez dans la face d'Emery, Gallagher a complété la stratégie de Galchenyuk et de Subban, à 5:00.

Lecavalier a rétréci l'écart pendant un jeu de puissance, à 9:13.

L'intensité a augmenté de quelques crans. Travis Moen et le défenseur Luke Schenn en sont venus aux coups, avant que Ryan White et Wayne Simmonds ne fassent de même.

Bourque a réglé le cas des visiteurs à 57 secondes de la fin.

PLUS:pc