NOUVELLES

Les forces américaines ont mené un raid contre un chef shebab en Somalie

05/10/2013 09:05 EDT | Actualisé 05/12/2013 05:12 EST
AFP

WASHINGTON - Les forces américaines ont mené un raid dans la nuit de vendredi à samedi contre un chef des islamistes shebab en Somalie, sans qu'il soit possible de confirmer si ce dernier a été tué ou capturé, ont indiqué samedi soir à Washington des responsables américains.

"Je peux confirmer qu'hier, le 4 octobre, des militaires américains ont été engagés dans une opération de contre-terrorisme à l'encontre d'un terroriste shebab connu", a indiqué à l'AFP le porte-parole du Pentagone, George Little, confirmant des informations du New York Times.

Ce raid a été mené alors qu'un responsable américain, cité sur la chaîne CNN, a indiqué de son côté que des forces spéciales américaines avaient également lancé une opération en Libye pour capturer Abou Anas al-Libi, un des leaders présumés d'Al-Qaïda, recherché par les États-Unis pour son rôle dans les attentats de 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya.

Un autre responsable américain a précisé que l'opération en Somalie avait été lancée dans le but de capturer un leader shebab "très recherché" et qu'aucun militaire américain n'avait été blessé au cours de l'attaque.

Il s'agit de la plus importante opération américaine menée depuis que des forces spéciales ont tué il y a quatre ans en Somalie, un chef des islamistes shebab, Saleh Ali Saleh Nabhan. Elle survient deux semaines après l'attaque, revendiquée par les shebab, du centre commercial Westgate à Nairobi, et qui a fait au moins 67 morts.

"Les militaires américains ont pris toutes les précautions nécessaires pour évier des pertes civiles dans cette opération et se sont retirés après avoir infligé quelques pertes aux shebab", a précisé ce responsable.

Se refusant à préciser les identités des victimes, ce responsable a indiqué que "même dans ces circonstances opérationnelles extrèmes, les militaires américains sont très soucieux de limiter les pertes civiles".

Les shebab ont de leur côté affirmé avoir été attaqués dans la nuit de vendredi à samedi par des forces spéciales britanniques et turques qui visaient une importante de leur base dans le port somalien de Barawe (sud). Londres a cependant démenti samedi soir tout rôle dans cette opération.

Des responsables shebab ont affirmé avoir repoussé avec succès l'attaque menée par hélicoptère d'un commando qui tentait d'investir la maison appartenant à un haut responsable shebab dans ce port du sud encore contrôlé par les islamistes.

Mais selon le New York Times, ce sont des Navy Seals qui se sont approchés d'une villa en bord de mer et ont échangé des coups de feu.

Selon un responsable américain cité par le New York Times, le dirigeant shebab visé samedi a probablement été tué, mais les forces spéciales américaines ont été obligées de se retirer avant d'avoir confirmation de cette mort.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les mouvements islamistes en Afrique