NOUVELLES

Washington: un homme tente de s'immoler sur le National Mall, dans la capitale

04/10/2013 09:41 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

WASHINGTON - Un homme a tenté de s'immoler par le feu près du Capitole dans la capitale américaine, vendredi, alors que des passants se sont pressés vers lui pour tenter d'étouffer les flammes, ont rapporté les autorités locales.

Les motifs de l'homme, dont l'identité n'a pas été dévoilée, n'étaient pas clairs dans l'immédiat. L'incident s'est toutefois produit à la vue de tous sur le National Mall, une place centrale de Washington, au lendemain d'une course-poursuite fatale entre des policiers et une automobiliste, et quelques semaines seulement après une fusillade meurtrière dans un bâtiment de la Marine américaine.

L'homme ayant tenté de s'immoler a été grièvement blessé, vendredi. Il a été transporté par hélicoptère dans un hôpital du district de Columbia, a indiqué le porte-parole du service de prévention des incendies, Tim Wilson.

Katy Scheflen, une passante ayant été témoin de l'incident, a raconté que l'homme se tenait au milieu du National Mall lorsqu'il a vidé des contenants d'essence sur lui avant de mettre le feu à ses vêtements. La police a précisé être arrivée sur les lieux aux environs de 16 h 20.

Des coureurs qui passaient à proximité ont retiré leur t-shirt pour tenter d'étouffer les flammes, a poursuivi Mme Scheflen, ajoutant qu'il ne faisait pas de doute que l'homme était toujours conscient lorsque les flammes ont commencé à grimper sur son corps. Un porte-parole de la police a confirmé qu'il était toujours vivant et respirait au moment de l'arrivée des secours sur le site.

Le centre hospitalier MedStar Washington a indiqué sur son compte Twitter que l'homme avait été transporté au sein de son établissement et qu'il reposait dans un état critique.

Mme Scheflen a mentionné qu'il avait peut-être dit quelque chose avant de passer à l'acte mais que ses propos avaient été «incompréhensibles».

La lieutenant de la police spéciale des parcs américains Pamela Smith a indiqué ne pas être au courant si cet acte pouvait être lié à une cause quelconque.

PLUS:pc