NOUVELLES

Violences en Égypte: au moins quatre personnes tuées au Caire

04/10/2013 05:42 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST
AFP

LE CAIRE, Égypte - Au moins quatre personnes ont perdu la vie dans des violences entre forces de l'ordre et militants islamistes en Égypte, vendredi, alors que pour une rare fois en l'espace de plusieurs semaines, les partisans du président déchu tentaient de reprendre le contrôle de l'emblématique place Tahrir, au Caire.

Les policiers ont usé de gaz lacrymogène et bouclé la place symbolique, déviant la circulation routière et encerclant la zone avec des véhicules blindés et des barbelés.

Selon le porte-parole du ministère de la Santé, Khaled el-Khateb, une quarantaine de personnes ont été blessées dans divers affrontements un peu partout au pays.

Des milliers de partisans de l'ex-président Mohammed Morsi, forcé de quitter le pouvoir le 3 juillet, ont scandé des slogans hostiles au gouvernement égyptien.

Depuis la chute de Mohammed Morsi, près de 2000 membres des Frères musulmans ont été arrêtés, tandis que les principaux leaders du mouvement ont été traînés devant les tribunaux et accusés de meurtre et d'incitation à la violence. Des centaines de partisans de l'ancien président ont également été tués dans les affrontements. Mohammed Morsi demeure quant à lui toujours détenu dans un lieu gardé secret.

Malgré la violence de la répression menée contre les Frères musulmans, cette opposition semble également aider à la cohésion du groupe. Et si certains membres de l'organisation estiment que leurs principales demandes, dont le retour au pouvoir du président Morsi, n'ont que peu de chances de se concrétiser, ils continuent tout de même à s'en servir pour maintenir la pression de la rue en vue d'éventuelles négociations avec les autorités.

De nouvelles échauffourées pourraient être à prévoir, alors que les Frères musulmans ont appelé leurs partisans à converger à la place Tahrir pour une démonstration de force le 6 octobre, dans une tentative de faire de cette date — la commémoration nationale égyptienne de la victoire militaire dans la guerre contre Israël en 1973 —, une journée charnière pour le mouvement.

Par ailleurs, l'état d'urgence décrété à la mi-août par les autorités demeurait en vigueur vendredi, de même que le couvre-feu au Caire et dans plusieurs autres villes du pays.

Best Photos From Coup In Egypt

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.