NOUVELLES

T.-N.-L.: des navires étrangers sont épinglés pour avoir pêché après la saison

04/10/2013 08:16 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Une dizaine de navires de pêche étrangers ont reçu des avertissements pour une surpêche de plus de 430 tonnes de sébastes à l'est des côtes de Terre-Neuve, a fait savoir Pêches et Océans Canada.

Sur son site Internet, le ministère précise que des inspecteurs canadiens de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest (OPANO) avaient remis 12 contraventions à des navires en provenance de la Fédération russe et de l'Union européenne.

Selon le ministère, la saison de la pêche à la sébaste est terminée depuis le 29 juillet, après que les quotas de pêche pour cette espèce eurent été atteints, mais les navires ont continué à emplir leurs cales pendant deux journées supplémentaires, et n'ont pas rejeté leurs prises tel que requis.

Bob Lambert, le directeur intérimaire de la conservation et de la protection pour Pêches et Océans à Saint-Jean, à Terre-Neuve, a indiqué qu'il y avait eu des délais dans l'annonce de la fin de la saison aux pays membres de l'organisation dont les navires ont été épinglés. Il a ajouté que l'annonce avait été transmise aux pays le jour de la fin de la saison, et que cette information aurait pu ne pas avoir été relayée assez rapidement aux bateaux de pêche.

M. Lambert a dit ne pas connaître la cause du retard, mais a indiqué que ce délai avait mené à la surpêche et aux avertissements. Il a ajouté qu'il en revenait aux pays concernés d'enquêter sur les incidents et d'imposer des sanctions. Il a toutefois précisé que l'organisation ne saurait pas avant l'an prochain ce que chaque pays concerné a fait pour traiter la violation, qu'il s'agisse de saisies, d'amendes, de sanctions, ou rien du tout.

Les navires sont avertis de la fin des saisons de pêche lorsqu'elles surviennent, à l'aide d'une indication précisant qu'ils doivent cesser de pêcher. M. Lambert a fait savoir que cela changerait dès janvier, lorsque les pays membres de l'organisation auront droit à un préavis de cinq jours avant une fermeture.

«Cela donnera à tout le monde amplement de temps pour contacter leurs navires et les mettre au courant», dit-il.

Les avertissements ont été remis entre le 30 juillet et le 22 août.

PLUS:pc