NOUVELLES

Manitoba: certains enfants seront de retour bientôt dans la communauté mennonite

04/10/2013 08:41 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

WINNIPEG - Environ la moitié des 40 enfants retirés d'une communauté traditionnelle mennonite au Manitoba pourraient retourner sous la garde de leurs parents avant la fin du mois, a affirmé vendredi un avocat représentant certaines des familles.

Ces enfants ont été pris en charge par des travailleurs sociaux en juin après que 13 membres de la communauté orthodoxe eurent été accusés d'agressions sur les enfants, incluant des voies de fait avec des cravaches et des lanières de cuir.

Cinq couples, parents d'un total de 19 enfants, ont pris part à une audience devant les tribunaux, vendredi, à laquelle les médias n'avaient pas accès. Après l'audience, l'avocat Paul Walsh a affirmé que les services sociaux avaient accepté un échéancier qui permettra à tous les enfants de ses clients de regagner le domicile d'ici le 1er novembre.

Me Walsh a dit être satisfait, tout en ajoutant que le processus avait été «beaucoup trop long» pour ces enfants — tous âgés de moins de neuf ans — et leurs parents.

L'avocat de l'agence de services sociaux n'a pas voulu commenter à l'extérieur de la salle d'audience.

Un seul client de Me Walsh fait face à une accusation de voie de fait et le geste allégué ne concerne pas un autre membre de la famille, a soutenu l'avocat.

Dans le cadre de l'accord conclu vendredi, les clients de Me Walsh devront recevoir la visite de travailleurs sociaux pour effectuer un suivi auprès des enfants. Les parents ont aussi accepté de respecter des directives notamment sur la manière d'interagir physiquement avec leurs enfants.

Les autres familles sont représentées par un avocat différent, et on ignorait vendredi à quel moment les enfants pourraient retourner sous la garde de leurs parents.

Aucune des accusations n'a encore été prouvée en cour.

PLUS:pc