NOUVELLES

Les Américains conservent la tête lors d'une journée pluvieuse à Muirfield

04/10/2013 07:40 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

DUBLIN, États-Unis - Une autre averse a écourté une journée exceptionnelle de golf, vendredi, à la Coupe des Présidents.

Phil Mickelson et Keegan Bradley ont joué un score de 30 sur leur premier neuf à Muirfield Village, une performance impressionnante en coups en alternance. Seulement quelques erreurs ont étiré leur match à 15 trous et une victoire de 4-et-3 pour les Américains contre Jason Day et le Canadien Graham DeLaet.

«Je pense que lorsque Phil et moi trouvons notre rythme dans cette formule de coups en alternance, nous nous complimentons très bien, a expliqué Bradley. Je crois que nous aimons tous les deux démontrer notre savoir-faire.»

Dans le groupe suivant, Brendon de Jonge a continué de briller pour l'équipe internationale. Évoluant en compagnie d'Ernie Els, ils ont défait Hunter Mahan et Bill Haas 4-et-3. Les deux Africains étaient à moins-8 quand leur match a pris fin au 15e.

«Brendon a été génial, a dit Els, de l'Afrique du Sud. Il a bien fait hier (jeudi). Et il a été encore meilleur aujourd'hui (vendredi).»

Le Zimbabwéen, à sa première participation à la Coupe des Présidents, a mentionné que Els avait contribué à sa manière.

«Ne laissez pas Ernie me donner tout le crédit, a répliqué de Jonge. Il est de loin l'homme le plus calme avec qui je me suis retrouvé sur un terrain de golf. C'est bien de jouer avec un golfeur de son calibre qui frappe au milieu des allées et au centre des verts. Ça rend les choses faciles.»

Les Américains ont donc une avance de quatre points et demi à trois points et demi. Quatre matchs n'ont pu être complétés avant que la noirceur s'installe à Muirfield Village.

Pour une deuxième journée d'affilée, des orages ont forcé l'interruption des activités à la Coupe des Présidents et on commence à douter que le tournoi prendra fin dimanche. De fortes pluies — suffisamment intenses pour créer des accumulations dans les fosses de sable et les allées — a forcé l'arrêt du jeu pendant près de trois heures.

Les quatre autres matchs — les Américains sont en avance dans deux et l'équipe internationale mène dans les deux autres — vont être complétés samedi matin.

Tiger Woods et Matt Kuchar jouaient une ronde de moins-6 après huit trous, mais menaient seulement par un contre Louis Oosthuizen et Charl Schwartzel. Oosthuizen a raté un court roulé pour une normale au neuvième et ils ont perdu le trou. L'ancien champion de l'Omnium britannique a commis une gaffe encore plus importante au 12e. Après que Woods eut raté le vert sur son coup de départ sur cette normale-3, le coup de fer-7 du Sud-Africain est allé sur la droite et la balle est tombée dans l'eau. Les Américains ont gagné le trou grâce à un boguey et menaient par trois avec six trous à faire quand le jeu a été interrompu.

Steve Stricker et le jeune de 20 ans Jordan Spieth ont pris le contrôle de leur duel quand Spieth a calé un roulé de 15 pieds pour un oiselet au huitième. Le Texan a ajouté un autre oiselet clé au 12e et ils étaient en avance par trois avec quatre trous à jouer.

Le match le plus serré de la séance par coups en alternance avait lieu entre Angel Cabrera et Marc Leishman, qui menaient par un avec cinq trous à faire, contre Webb Simpson et Brandt Snedeker. L'équipe internationale était en contrôle de l'autre duel, alors que Hideki Matsuyama et Adam Scott avaient perdu seulement un trou et menaient par quatre avec sept trous à faire contre Zach Johnson et Jason Dufner.

Le samedi est habituellement la journée la plus occupée à la Coupe des Présidents, avec cinq duels disputés selon la formule quatre balles, meilleure balle, puis cinq matchs en coups en alternance. Le tournoi prend normalement fin le dimanche après 12 confrontations en simple, mais les prévisions météorologiques ne semblent pas particulièrement favorables, surtout dimanche.

PLUS:pc