NOUVELLES

Le Canada recommande la prudence lors de déplacements à Madagascar

04/10/2013 11:51 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud - Plusieurs pays, dont le Canada, recommandent à leurs ressortissants de faire preuve de la plus grande prudence lors de leurs déplacements à Madagascar, depuis que deux Européens et un résidant y ont été massacrés par une foule qui les soupçonnait de trafic d'organes.

La France, le Royaume-Uni, les États-Unis et la Suède font partie des pays qui ont aussi émis des avertissements.

La France a confirmé qu'un de ses citoyens compte parmi les victimes. L'autre Européen détenait apparemment la double nationalité franco-italienne.

La violence a éclaté sur l'île de Nosy Be, quand des résidants ont découvert le corps mutilé d'un jeune garçon sur une plage. Des témoins affirment que les deux Européens ont été paradés dans des villages, battus et brûlés sur une plage.

Les dirigeants de Madagascar ont lancé un appel au calme et dépêché des renforts policiers dans la région.

Certains vols directs relient Nosy Be à l'Europe, mais l'industrie touristique de Madagascar continue à souffrir de l'instabilité politique qui touche l'île depuis plusieurs années.

Ottawa recommande d’éviter tout voyage non essentiel sur l’île de Nosy Be, d'éviter toutes les manifestations et d'éviter de sortir si des incidents de violence se produisent.

PLUS:pc