NOUVELLES

L'action d'Air Canada rebondit après une révision à la baisse de ses coûts

04/10/2013 01:39 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

TORONTO - L'action d'Air Canada a bondi de plus de 13 pour cent vendredi, après que le transporteur aérien eut indiqué s'attendre à ce que ses coûts soient moins élevés que prévu au troisième trimestre.

L'action de catégorie B d'Air Canada a pris 52 cents, soit 13,1 pour cent, pour clôturer à 4,49 $ à la Bourse de Toronto, après avoir grimpé jusqu'à 4,51 $ plus tôt dans la séance — son cours le plus élevé depuis qu'elle a reculé sous la barre des 5 $ en octobre 2008.

Air Canada avait indiqué jeudi soir s'attendre à ce que ses charges opérationnelles par siège-mille offert ajustées soient de 3,0 à 3,5 pour cent plus faibles au troisième trimestre qu'à la même période l'an dernier.

Cette diminution des coûts est plus importante que celle de 1,5 à 2,5 pour cent que la société avait projetée pour le troisième trimestre dans un communiqué émis au début août.

Plusieurs analystes ont révisé favorablement leurs perspectives pour Air Canada à la suite de cette annonce.

Marchés mondiaux CIBC a haussé son cours cible sur le titre d'Air Canada à 5 $, contre 4,75 $, à la suite de l'annonce du transporteur.

Selon la firme de courtage, la révision des prévisions d'Air Canada signale que le transporteur fait des progrès dans son plan de réduction des coûts.

Conséquemment, Marchés mondiaux CIBC a revu à la hausse ses prévisions de bénéfice ajusté pour le troisième trimestre d'Air Canada, qui s'est terminé lundi, ainsi que celles pour l'exercice 2013 dans son ensemble.

La Financière Banque Nationale a pour sa part maintenu sa prévision de «sur-performance» pour l'action du transporteur et a fait passer son cours cible de 3,75 $ à 4,75 $.

Même si elle s'attend à ce que les résultats financiers d'Air Canada soient plus forts que prévu, la Nationale a rappelé que l'investissement à long terme dans Air Canada restait «spéculatif».

«De fait, nous continuons à être inquiets en ce qui a trait aux pressions à la baisse sur les rendements, une conséquence de la concurrence accrue et du fait qu'Air Canada ajoute de la capacité de façon significative sur ses destinations internationales dans les années à venir», a expliqué la banque dans une note.

«Malgré tout, à court et à moyen terme, nous nous attendons à ce que l'action progresse.»

BMO Marchés des capitaux a aussi maintenu sa perspective de «sur-performance» pour l'action d'Air Canada et augmenté son cours cible pour le faire passer de 4 $ à 5 $.

Pour sa part, RBC Marchés des capitaux s'est montrée encore plus optimiste vis-à-vis du transporteur, hissant son cours cible à 5,50 $, alors qu'il était précédemment à 4 $.

Selon la firme, Air Canada en est actuellement aux premières étapes d'une «transformation» de son modèle d'affaires qui augmentera sa rentabilité à long terme.

RBC ajoute cependant que plusieurs risques pourraient entraîner un recul du cours cible, notamment la sensibilité de la société aux conditions économiques, son exposition à la volatilité des prix du carburant et les risques de terrorisme et d'épidémies.

PLUS:pc