NOUVELLES

La décision sur les dates de la CM au Qatar attendra jusqu'en 2015

04/10/2013 09:44 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

ZURICH - Après toutes les discussions et spéculations sur la nécessité de changer les dates de la Coupe du monde de 2022 au Qatar, il faudra attendre encore un an — sinon plus — avant qu'une décision soit prise.

Le président de la FIFA Sepp Blatter a ordonné vendredi que «des consultations en profondeur» soient faites afin d'examiner la pertinence de ne pas disputer le tournoi durant les chauds mois d'été au pays du Golfe, ajoutant qu'une décision sur ce sujet controversé pourrait attendre jusqu'en 2015.

Blatter a par ailleurs réitéré que le tournoi aura bel et bien lieu au Qatar, et il a fait savoir qu'il se rendra dans ce pays pour faire part de ses inquiétudes sur le traitement des travailleurs immigrants qui prennent part à la construction des stades, des réseaux de transport et des hôtels en vue du Mondial.

«La Coupe du monde de 2022 sera disputée au Qatar — un point c'est tout, a dit Blatter. Nous ne savons pas si ce sera en hiver ou en été. Je ne sais pas quel sera le dénouement.»

Le mouvement en faveur d'un changement des dates semble maintenant impossible à stopper étant donné la chaleur intense qui sévit l'été dans ce petit émirat.

Le comité exécutif de la FIFA a accepté, vendredi, de mettre sur pied un comité de travail qui étudiera les différents scénarios possibles afin d'éviter la période habituelle des mois de juin et juillet.

«Nous devons y aller de consultations en profondeur. Nous devons afficher de la diplomatie et de la sagesse», a déclaré Blatter.

L'assemblée de deux jours du comité de la FIFA est survenu après des semaines de spéculations, alimentées par Blatter, à l'effet que la FIFA changerait les dates sans que les organisateurs du Qatar aient besoin d'en faire la requête.

Blatter a plutôt choisi d'allonger l'échéancier afin qu'il y ait un processus de consultation qui sera mené par le secrétaire général de la FIFA Jerome Valcke. Un rapport sera présenté au comité exécutif seulement après que la Coupe du monde de 2014 au Brésil sera terminée, en juillet prochain.

«Laissez-nous d'abord disputer la Coupe du monde en 2014 en toute bonne conscience», a dit Blatter.

Le patron de la FIFA a précisé qu'un plan d'action détaillant les étapes du processus serait finalisé à l'occasion de la réunion du comité exécutif, les 4 et 5 décembre au Brésil.

Les consultations se feront auprès d'experts médicaux ainsi que des télédiffuseurs et commanditaires associés à la FIFA. Elles impliqueront aussi les ligues et les équipes d'Europe les plus influentes, alors que celles-ci s'inquiètent qu'une Coupe du monde d'hiver viendra chambouler le calendrier de leurs compétitions.

Le président de la FIFA a déclaré qu'il ne pouvait pas contredire le membre du comité exécutif Michel D'Hooghe, qui a déclaré à l'Associated Press qu'on s'attendait à prendre une décision en 2015 «au plus tôt».

«Je ne peux contredire ce qu'il a dit», a affirmé Blatter en conférence de presse.

Le comité exécutif a préféré ne pas endosser la suggestion du président, qui était de rejeter d'emblée la tenue d'un tournoi d'été.

Blatter a auparavant suggéré que le tournoi commence en novembre 2022, ce qui éviterait tout conflit avec les Jeux olympiques d'hiver prévus en février 2022.

L'UEFA et son président, Michel Platini, préfèrent le mois de janvier pour éviter d'affecter la Ligue des champions et les championnats nationaux. L'idée d'un tournoi au printemps 2022 a été avancée par Karl-Heinz Rummenigge, patron de l'Association des clubs d'Europe.

PLUS:pc