NOUVELLES

Italie: le naufrage de Lampedusa a fait au moins 111 morts

04/10/2013 09:05 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

LAMPEDUSA, Italie - Au moins 111 personnes ont perdu la vie et des dizaines d'autres sont portées disparues à la suite du naufrage, jeudi, d'un navire au large de l'île italienne de Lampedusa.

Les opérations de recherche se sont poursuivies vendredi, mais les secouristes ont dû composer avec un mer agitée.

Un pêcheur italien a raconté avoir repêché 47 survivants, tôt jeudi matin. Vito Fiorino a révélé que plusieurs étaient enduits de carburant tandis que d'autres n'avaient même pas la force d'agripper les bouées de sauvetage qui leur étaient lancées. Certains ont surnagé pendant des heures en s'accrochant à des bouteilles vides.

En plus des 111 corps retrouvés jusqu'à présent, 155 personnes ont été secourues et jusqu'à 250 autres manquent à l'appel.

L'ampleur de la tragédie a incité plusieurs responsables italiens à exiger de l'Union européenne l'adoption d'une politique d'immigration plus compréhensive à l'endroit des réfugiés qui fuient l'Afrique et le Moyen-Orient.

Le pape François a déclaré que vendredi était une «journée de larmes», avant de dénoncer le système «sauvage» qui, selon lui, pousse des gens à fuir leur domicile à la recherche d'une vie meilleure, sans se préoccuper de leur sort par la suite.

L'île de Lampedusa se trouve à 113 kilomètres des côtes tunisiennes, plus proche de l'Afrique que de l'Italie.

Le navire de 20 mètres emportait des immigrants provenant de l'Érythrée, du Ghana et de la Somalie, a révélé la garde-côtière italienne.

Le navire s'était rendu jusqu'à l'île voisine de Conigli quand il a commencé à prendre l'eau. Quelqu'un à bord a alors allumé un morceau de bois pour attirer l'attention d'autres navires, provoquant l'incendie. Le bateau s'est renversé quand les passagers paniqués se sont tous précipités du même côté.

Le naufrage de jeudi est le second à survenir cette semaine au large des côtes de l'Italie. Lundi, 13 hommes se sont noyés en tentant de rejoindre la Sicile après que leur navire se soit échoué à quelques mètres seulement de la rive.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés estime qu'il s'agit probablement de la pire tragédie concernant des immigrants à survenir dans la Méditérranée. L'agence onusienne rappelle toutefois que plusieurs navires sont arrivés avec des dizaines de morts à leur bord.

PLUS:pc