Il est difficile de trouver le moindre défaut au film d'Alfonso Cuaron Gravity, qui peut être considéré comme le meilleur film de l'année si ce n'est une des plus grandes prouesses techniques de tous les temps. Même s'il vaut mieux éviter d'entretenir le battage médiatique autour du film – comme les discussions prématurées sur sa prochaine victoire aux Oscars – on ne peut pas s'en empêcher (désolé).

Le thriller de l'espace, co-écrit et dirigé par Alfonso Cuaron (Les fils de l'homme, Harry Potter et Le prisonnier d'Azkaban) met en scène Sandra Bullock, dans le rôle de Ryan Stone, et George Clooney, dans celui de l'astronaute Matt Kowalski. Alors que Ryan Stone travaille sur les réparations d'une navette spatiale Explorer, l'équipe en mission est informée qu'un champ de débris prend leur direction. A la suite de l'impact, la navette est détruite, et le câble de Ryan Stone détaché du vaisseau. Sans possibilité de retour, elle doit trouver un moyen de rejoindre la station spatiale internationale avant d'être à court d'oxygène.

Avant de vous précipiter en salle pour savoir comment cette épopée se termine, voici 10 choses que vous devriez savoir sur le film.

1. Les personnages sont un peu cliché

Sur le papier, Gravity est le récit sentimental et cliché de deux âmes perdues : Ryan Stone a perdu sa foi après la mort d'un proche, tandis que Matt Kowalski est un Texan divorcé amateur de country music. On apprend des détails sur la vie des personnages à travers de brèves conversations, ni originales ni profondes. Si vous fermez les yeux pendant ces scènes, Gravity vous semblera peut-être un film typique de George Clooney ou Sandra Bullock. Cependant, mieux vaut ne pas fermer les yeux.

2. On y va pour frissonner

Sans compter Le prisonnier d'Azkaban, Gravity est le film d'Alfonso Cuaron le plus cinématographique, et celui qui explore le moins philosophiquement la condition humaine. A la place, Cuaron a consacré plus de temps sur la prouesse technique, disposant et construisant le suspense, et manipulant le bien-être mental, physique et émotionnel du public. Si vous vous attendez à une histoire complexe ou à des caractères fouillés, vous serez déçu. Gravity est semblable à une montagne russe cinématique plutôt qu'à un voyage tranquille au cinéma – et c'est pourquoi on l'aime tant.

3. Le film va (littéralement) vous couper le souffle

A certains moments du film, il se peut que vous ayez l'impression d'être à court d'oxygène. Vous arrêterez un moment d'agripper le bras de votre fauteuil, prendrez une gigantesque bouffée d'air, et tenterez de calmer vos battements de cœur. Ce sont ces moments de panique implacable qui rendent dévorante l'expérience Gravity. Si l'on devait retenir un film capable de procurer la crise d'anxiété la plus divertissante sur 91 minutes, c'est celui-là (croyez-nous, ça en vaut la peine).

4. Sandra Bullock n'a peut-être jamais été aussi talentueuse

Sandra Bullock apporte un véritable mélange de courage et de peur à son rôle. Il est évident que Ryan Stone est folle de peur, mais elle ne donne jamais l'impression de douter de sa survie. Son personnage est le héros hollywoodien idéal qu'on ne cessera jamais d'acclamer, c'est aussi un personnage profondément humain. Elle n'est pas un super-héros dans cette histoire de survie, encore moins un astronaute professionnel – elle est juste une femme qui essaie de rentrer chez elle en vie. Même s'il n'y a rien dans la performance de Sandra Bullock qu'on n'ait pas déjà vu, c'est malgré tout fort en émotions et honnête. Ses moments de panique et de peur sont si réalistes qu'on en oublie qu'il s'agit d'un personnage de fiction.

5. Regardez-le en 3D

Personne ne tient à porter une paire de lunettes usagée en regardant un film ; c'est gênant, c'est cher, et ça n'offre généralement rien de nouveau. Mais avis à tous les cinéphiles anti-3D : je suis l'une d'entre vous, mais je vous en implore, laissez de côté votre dégoût pour la 3D pendant une heure et demie, mettez cette paire de lunettes encombrante, et partez pour l'espace. Voir la profondeur éblouissante de la Terre sur l'atmosphère épaisse, les débris hyper-réalistes arrivant à toute vitesse vers vous et la complexité d'un minuscule boulon flottant en votre direction sans la moindre gravité, est à couper le souffle. Pour la première fois depuis Avatar, la 3D parvient à mettre efficacement en valeur un film.

6. C'est (probablement) l'épopée spatiale la plus avancée

Peut-être pensez-vous que les déclarations de James Cameron sur Gravity, pour qui le film est « la meilleure épopée spatiale de tous les temps », sont exagérées. Bien sûr, 2001 de Kubrick est depuis longtemps le roi des épopées spatiales, aux côtés des premiers épisodes de Star Wars. Mais James Cameron a raison : l'espace n'avait jamais paru aussi réel et détaillé que dans ce film.

7. C'est peut-être irréaliste mais peu importe

Même si le film peut sembler un peu irréaliste – une incohérence majeure a déjà été repérée par un vrai astronaute – ça n'a pas vraiment d'importance, n'est-ce pas ? Un film dans l'espace ne peut pas être complètement réaliste, surtout un film comme celui-ci qui comprend de nombreux passages complètement fous. Au final, Gravity est un film – et la plupart d'entre nous n'allons jamais être aussi proches de l'espace pour moins de 15$.

8. Les effets sonores font tout

Si l'élément le plus important du film est son aspect visuel, alors le son – ou le manque de son – arrive en deuxième position. Quand on pense à un film, le son n'est certes pas la chose qui nous vient d'abord à l'esprit, mais avec Gravity, on est obligé d'y prêter attention. Alfonso Cuaron prend avantage de l'absence virtuelle de son (du moins pas que l'oreille humaine puisse percevoir) dans l'espace. Il y a plusieurs moments dans le film où le son est littéralement absent, hormis la respiration et les voix des personnages, évoquant la solitude complète et terrifiante de l'espace.

9. Le jeu de caméra d'Alfonso Cuaron est captivant

Connu pour ses scènes particulièrement longues, Alfonso Cuaron offre au spectateur à la fois la grandeur infinie et la claustrophobie de l'espace à travers son jeu de caméra, qui tourne de manière incontrôlable au rythme du corps de Ryan Stone puis nous fait pénétrer dans son casque. La caméra nous fait tournoyer en gravité zéro et l'on perd le contrôle, à la manière d'un astronaute.

10. Le film prouve que la mort du cinéma n'est pas près d'arriver

Vous avez sûrement entendu ces dernières années que le cinéma est en plein déclin et que la 3D détruit le septième art. Gravity, plus que tout autre film, est la preuve du contraire. Devant la 3D la plus hypnotisante et avancée jamais vue dans un film, difficile de nier que Gravity marquera un tournant dans l'histoire du cinéma.

À VOIR AUSSI:

Loading Slideshow...
  • "Adore" (Sept. 6)

    Naomi Watts and Robin Wright star as two mothers who fall into sexual relationships with each other's sons. (Yep, it's real.)

  • "Riddick" (Sept. 6)

    When Vin Diesel isn't starring in "Fast and Furious" movies, he's playing Riddick.

  • 'Good Ol' Freda' (Sept. 6)

    A documentary about The Beatles' famed secretary.

  • "Salinger" (Sept. 6)

    Shane Salerno ("Savages") directs this documentary about the reclusive "Catcher in the Rye" author.

  • "Winnie Mandela" (Sept. 6)

    Jennifer Hudson stars as Nelson Mandela's wife Winnie in this new film, the first of two Mandela features set for release this year.

  • "The Family" (Sept. 13)

    Director Luc Besson's mob comedy stars Robert De Niro and Michelle Pfeiffer, because sometimes we're allowed to have nice things.

  • "Insidious: Chapter 2" (Sept. 13)

    Too scary.

  • "Jayne Mansfield's Car" (Sept. 13)

    Billy Bob Thornton's first feature directorial effort since 2001's "Daddy and Them" stars Thornton himself, Kevin Bacon and Robert Duvall.

  • "Battle Of The Year" (Sept. 20)

    Chris Brown made a movie with Sawyer from "Lost." (Real.)

  • "Prisoners" (Sept. 20)

    Hugh Jackman leads an all-star cast (Jake Gyllenhaal, Terrence Howard, Paul Dano, Melissa Leo) in this revenge drama from director Denis Villeneuve.

  • "A Single Shot" (Sept. 20)

    Sam Rockwell stars in this thriller, which debuted at the Tribeca Film Festival.

  • "Enough Said" (Sept. 20)

    Nicole Holofcener's romantic comedy features James Gandolfini's final role as a leading man. (Gandolfini has a supporting role in the upcoming film "Animal Rescue.") Julia-Louis Dreyfus, Toni Collette and Catherine Keener co-star.

  • "Thanks For Sharing" (Sept. 20)

    Mark Ruffalo and Gwyneth Paltrow star in this dramedy about sex addiction. From Stuart Blumberg, an Oscar nominee for "The Kids Are All Right."

  • "After Tiller" (Sept. 20)

    A controversial documentary about U.S. doctors who still perform third-trimester abortions.

  • "Parkland" (Sept. 20)

    Billy Bob Thornton, Paul Giamatti and Zac Efron star in this drama about the immediate aftermath of the assassination of John F. Kennedy.

  • "C.O.G." (Sept. 20)

    Jonathan Groff stars in this new movie, which is based on a story by David Sedaris.

  • "Rush" (Sept. 20)

    Ron Howard's Formula 1 drama casts Chris Hemsworth and Daniel Bruhl as, respectively, James Hunt and Niki Lauda, two of the sport's greatest competitors. The film, which is also due to bow at the Toronto International Film Festival, opens wide on Sept. 27.

  • "Baggage Claim" (Sept. 27)

    Paula Patton stars in this rom-com about a flight attendant looking for love. Bonus: <strike>Seth Cohen</strike> Adam Brody as her outlandish confidant.

  • "Cloudy With A Chance Of Meatballs 2" (Sept. 27)

    Tying up all the loose ends from part one.

  • "Don Jon" (Sept. 27)

    Joseph Gordon-Levitt's directorial debut is a funny and poignant look at relationships in the age of instantaneous gratification. (Also, porn.) Tony Danza, Julianne Moore and a scene-stealing Scarlett Johansson all co-star.

  • "Metallica: Through The Never" (Sept. 27)

    Enter sandman: Metallica made a concert movie that's not a just a concert movie. Dane DeHaan stars.

  • "Gravity" (Oct. 4)

    Alfonso Cuaron's first film since 2006's "Children of Men" stars Sandra Bullock and George Clooney as astronauts lost in space. One of the year's must-see events.

  • "Runner Runner" (Oct. 4)

    Justin Timberlake takes on an evil Ben Affleck in this new thriller about online gambling. Brad Furman ("The Lincoln Lawyer") directs.

  • "Captain Phillips" (Oct. 11)

    Tom Hanks stars as the title captain in this thriller from Paul Greengrass, which focuses on the 2009 hijacking of the Maersk Alabama. The film will debut at the New York Film Festival.

  • "Machete Kills" (Oct. 11)

    The best cast of the year? "Machete Kills" stars Danny Trejo, Sofia Vergara, Michelle Rodriguez, Cuba Gooding Jr., Demian Bichir, Amber Heard, Lady Gaga, Mel Gibson and Charlie Sheen (as the President of the United States), because of course it does.

  • "Romeo And Juliet" (Oct. 11)

    "Downton Abbey" creator Julian Fellowes adapted this version of Shakespeare's tragic romance.

  • "CBGB" (Oct. 11)

    "Harry Potter" pals Alan Rickman and Rupert Grint reunite for this rock drama.

  • "Kill Your Darlings" (Oct. 16)

    Daniel Radcliffe grows up. The erstwhile Harry Potter plays Allen Ginsberg in this Sundance Film Festival fave.

  • "The Fifth Estate" (Oct. 18)

    Benedict Cumberbatch plays Julian Assange in this new film from Bill Condon ("The Twilight Saga: Breaking Dawn Part 1 & 2," "Dreamgirls").

  • "Paradise" (Oct. 18)

    Diablo Cody's directorial debut look good, honest to blog.

  • "Carrie" (Oct. 18)

    No one is going to laugh at Chloe Moretz after this remake of Brian DePalma's horror classic debuts.

  • "Escape Plan" (Oct. 18)

    Stallone. Schwarzenegger. Prison break. See you at the theater.

  • "All Is Lost" (Oct. 18)

    Robert Redford stars as a man struggling to survive after a hole is torn into the hull of his ship. J.C. Chandor ("Margin Call") directs the film, which is expected to give the 76-year-old actor a good chance at an Oscar nomination in 2014.

  • "Twelve Years A Slave" (Oct. 18)

    Chiwetel Ejiofor stars as Solomon Northup, a New York man who was kidnapped and sold into slavery in 1841. Michael Fassbender, Brad Pitt, Benedict Cumberbatch, Paul Dano, Paul Giamatti, Sarah Paulson and Alfre Woodard star in this new drama from "Shame" director Steve McQueen. The film is based on Northup's acclaimed memoir.

  • "The Counselor" (Oct. 25)

    Michael Fassbender, Brad Pitt, Cameron Diaz, Javier Bardem and Penelope Cruz go bad in Ridley Scott's "The Counselor," based on an original script by Cormac McCarthy. Yes, please.

  • "Jackass: Bad Grandpa" (Oct. 25)

    OK.

  • "Ender's Game" (Nov. 1)

    An adaptation of the beloved young adult novel (from non-beloved author Orson Scott Card) stars Hailee Steinfeld, Asa Butterfield, Ben Kingsley and Harrison Ford.

  • "Free Birds" (Nov. 1)

    An animated movie about turkeys, "from the Academy Award-winning producer of 'Shrek.'"

  • "Last Vegas" (Nov. 1)

    Michael Douglas, Robert De Niro, Morgan Freeman and Kevin Kline star in this comedy, which looks like a mix of "The Hangover" and "Grumpy Old Men." Turtle from "Entourage" co-stars, at least for one scene.

  • "About Time" (Nov. 1)

    Rachel McAdams and Domhnall Gleeson star in this romantic comedy-cum-time travel drama from "Love Actually" director Richard Curtis. The trailer will make you cry. (The film opens nationwide on Nov. 8.)

  • "Diana" (Nov. 1)

    Naomi Watts stars as Princess Diana in this new biopic.

  • "How I Live Now" (Nov. 8)

    Think "Children of Men" mixed with "The Host." Kevin Macdonald, of "The Last King of Scotland" fame, directs.

  • "Thor: The Dark World" (Nov. 8)

    The sequel to "Thor" looks better than its predecessor in lots of ways, not the least of which being that Tom Hiddleston's Loki is fully unhinged. Petition for Loki spinoff starts here.

  • "The Best Man Holiday" (Nov. 15)

    A sequel to the 1999 film "The Best Man," which serves as further proof that the statute of limitations on part twos is infinite.

  • "The Book Thief" (Nov. 15)

    Geoffrey Rush and Emily Watson star in this adaptation of Markus Zusak's acclaimed best-selling novel.

  • "The Wolf Of Wall Street" (Nov. 15)

    Leonardo DiCaprio, Jonah Hill and Matthew McConaughey star in Martin Scorsese's new film, which looks to do for bankers what "Goodfellas" did for mobsters. Expect Oscars and endlessly quotable dialogue.

  • "Delivery Man" (Nov. 22)

    Vince Vaughn, Chris Pratt and Cobie Smulders star in this comedy about a man who fathered 533 children after making donations to a sperm bank.

  • "The Hunger Games: Catching Fire" (Nov. 22)

    She's back.

  • "Nebraska" (Nov. 22)

    Alexander Payne's latest film casts Bruce Dern and Will Forte as a father and son on a road trip. Expect to read a lot about this between now and the Academy Awards on March 2.

  • "Black Nativity" (Nov. 27)

    Forest Whitaker, Angela Bassett, Jennifer Hudson and Mary J. Blige star in this new drama, directed by Kasi Lemmons.

  • "Oldboy" (Nov. 27)

    Spike Lee's reinterpretation of Chan-wook Park's classic film stars Josh Brolin, Samuel L. Jackson, Sharlto Copley and Elizabeth Olsen.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.