Les publicités sont souvent le reflet de leur époque. Avec ce petit retour dans le temps, les plus jeunes pourraient être choqués par les propos de certains acteurs.

Pour annoncer le salon de la femme, deux hommes se plaignent de devoir manger des sandwichs pendant 10 jours. Dans une autre publicité, deux jeunes hommes draguent des femmes sur la rue.

Une publicité pour les cigares Colt nous apprend que «un petit tabac, ça donne de l'allure à son homme».

Ou pensons encore à cette publicité où une Marie-Josée Taillefer enfant joue à la vie de couple. Malaise.

Consultez les publicités que nous avons sélectionnées et faites-nous part de vos commentaires ou suggestions dans la section réservée à cet effet ci-dessous.

Loading Slideshow...
  • Deux hommes qui draguent sur la rue, parions que ça ne passerait pas aujourd'hui.

  • Parce qu'on sait bien que les hommes sont incapables de cuisiner.

  • «Mon bikini, ma brosse à dents...»

  • Un classique

  • Il fait beau dans le métro...

  • Voici trois publicités mettant en vedette une jeune Marie-José Taillefer. La première, pour le Poulet frit Kentucky, est pleine de malaises.

  • Une publicité pour le jounal Montréal Matin, disparu depuis, sur l'air de «Demain matin, Montréal m'attend».

  • Les cartes de crédit, qu'ossa donne...

  • Dans cette publicité pour inciter le public à cesser de fumer, le personnage principal nous rappelle l'univers d'Orange mécanique, le célèbre film de Stanley Kubrick.

  • «Si t'as pas de tabac, tu peux pas faire ça» et «un petit tabac, ça donne, de l'allure à son homme». Ouf, autre époque...

  • Cette petite ritournelle de Da Giovanni est gravée dans nos mémoires.

  • Un «Canadien-français»...

  • «Qu'est-ce qui fait donc chanter les petits Simard?»

  • Inter-Loto: «Un jour... ce sera ton tour»

  • Un autre classsique

  • Olivier Guimond pour Labatt 50. On comprend qu'il aime les belles femmes et... se déguiser?

À voir aussi:

Loading Slideshow...

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.