NOUVELLES

Russie : les 30 militants de Greenpeace accusés de piraterie

03/10/2013 11:38 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

Les 30 militants de l'organisation écologiste Greenpeace, arrêtés par la garde-côtière russe il y a deux semaines, sont accusés de piraterie par la justice russe et risquent jusqu'à 15 ans de prison.

Les militants, au nombre desquels se trouvent deux Canadiens, sont ainsi accusés en raison de leur participation à action contre une plate-forme pétrolière russe dans l'océan Arctique.

« Les trente suspects de l'enquête sur l'attaque de la plateforme Prirazlomnaïa ont été inculpés », a indiqué dans un communiqué le comité d'enquête. « Les accusés ne reconnaissent pas leur culpabilité et refusent actuellement de témoigner sur le fond des accusations », précise-t-il.

Les militants réfutent en effet les accusations et reprochent à la Russie d'avoir arraisonné illégalement leur bateau dans les eaux internationales.

Par voie de communiqué, Greenpeace a fait valoir que les accusations de piraterie étaient « extrêmes » et « exagérées ».

L'équipage arrêté le 19 septembre dernier lors de l'arraisonnement de leur bateau, l'Arctic Sunrise, est constitué de quatre Russes et 26 ressortissants de 17 autres pays - dont six Britanniques, deux Canadiens, un Américain et un Français. Ils se retrouvent tous en détention à Mourmansk et dans sa région. Le navire avait été arraisonné par un commando héliporté de la garde côtière russe en mer de Barents.

Le Montréalais Alexandre Paul et l'Ontarien Paul Ruzycki, de Port Colborne, sont les deux Canadiens inculpés.

Certains militants avaient tenté d'escalader la plateforme pétrolière « Prirazlomnaïa », du géant russe Gazprom. Les militants voulaient attirer l'attention sur les dangers de l'exploitation pétrolière dans l'océan Arctique.

La plate-forme Prirazlomnaïa est le premier site russe d'exploitation pétrolière dans l'Arctique. Elle doit entrer en service en 2014 et elle devrait produire six millions de tonnes de pétrole par année d'ici 2019.

L'Arctique renferme 13 % des réserves mondiales de pétrole et 30 % des réserves mondiales de gaz non découvert, selon les estimations de l'industrie des hydrocarbures.

PLUS:rc