NOUVELLES

Les Red Sox enverront Jon Lester au monticule pour le 1er match face aux Rays

03/10/2013 07:00 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

BOSTON - Les Red Sox de Boston n'ont pas été agacés par la pause de quelques jours avant le début des séries éliminatoires dans les Ligues majeures.

Pas après les avoir ratées au cours des trois dernières saisons, ou après l'effondrement de septembre qui les a empêchés d'y accéder en 2011. Et très certainement pas après qu'ils eurent compilé la pire fiche de la concession en 48 ans en 2012.

«Ça faisait partie de notre attitude vers la fin de la saison dernière, un désir intense de réécrire ce qui s'est produit», a confié le gérant des Red Sox John Farrell jeudi.

La nouvelle édition a compilé la meilleure fiche cette saison à égalité avec les Cardinals de St. Louis, fut la plus productive en attaque et a transformé un vestiaire sans âme en un endroit où règne désormais une atmosphère positive. Ce sont là les principales raisons pour lesquelles les Red Sox ont conclu la récente campagne avec 28 victoires de plus par rapport à l'an dernier.

Ils disputeront leur premier match éliminatoire depuis 2009, vendredi, à l'occasion du premier duel de la série de sections au meilleur des cinq matchs contre les Rays de Tampa Bay. Deux gauchers devraient s'affronter pour l'occasion, puisque les Rays enverront vraisemblablement Matt Moore pour se mesurer à Jon Lester.

«Les gars adorent jouer au baseball, a convenu le voltigeur de gauche des Red Sox Jonny Gomes. Ce sont des mordus de baseball, et je suis certain qu'ils seront heureux d'attacher leurs souliers à crampons.»

Les Rays ont atteint les séries de sections de la Ligue américaine en l'emportant 4-0 contre les Indians de Cleveland dans un match-suicide mercredi soir. Ils avaient obtenu leur rendez-vous avec les Indians après avoir défait les Rangers du Texas lundi, dans un match-suicide pour le dernier laissez-passer de meilleurs deuxièmes disponible.

«C'est tout un exploit, a reconnu le gérant des Rays Joe Maddon. Et, tandis qu'on poursuit notre route, je veux croire que ç'a créera une forme de momentum différente dans cette série parce que nous avons déjà commencé à jouer. Nous avons joué sous pression, et nous ne sommes pas fatigués.»

Mais les Red Sox ne pensent pas que leur pause les affectera.

«Ce n'est qu'une deuxième pause du match des étoiles», a expliqué Gomes, après un entraînement de près de deux heures jeudi.

PLUS:pc